Tokyo : le lycée français a rouvert ses portes

par France Info mercredi 2 novembre 2011 00:00
home_theme
Radio France © France Info

Trois semaines après le séisme qui a secoué le Japon, suivi d'un tsunami dévastateur dans le nord et d'une catastrophe nucléaire à Fukushima, le lycée français de Tokyo a rouvert ses portes ce lundi. _ Il s'agit d'assurer {"la continuité du service public de l'enseignement pour les nombreux enfants français de Tokyo",} affirme le proviseur sur le site de l'établissement. _ Mais un enseignant sur quatre et la moitié des élèves manquent à l'appel.

[scald=342877:sdl_editor_representation]
[scald=342841:sdl_editor_representation]

La cantine du collège-lycée français de Tokyo ne sert que des produits dont la traçabilité est assurée, et chacun peut apporter sa bouteille d'eau et son bento (boîte à provisions). Les aires de jeu à l'extérieur sont condamnées, et des vivres ont été stockées pour tenir 72 heures, juste au cas où.
_ Selon la direction de l'établissement, éclaté sur deux sites (Fujimi et Ryuhoku), les premiers résultats des analyses de radioactivité ne font rien apparaître d'anormal.

Mais six des 23 professeurs manquent à l'appel : ils sont rentrés en France et ne veulent pas repartir à Tokyo. Par peur de mettre leur santé en danger.
_ Le Quai d'Orsay avertit : s'ils ne reprennent pas les cours, ils perdront leur salaire.

Côté syndical, l'on affirme que la sécurité des professeurs n'est pas garantie. Certains enseignants qui font défection dénoncent une "mesure avant tout économique, au détriment de la question humaine". Et se déclarent prêts à faire reconnaître en justice leur droit de retrait.

Un enfant sur deux ne s'est pas présenté en cours ce matin.

Gilles Halais, avec agences