aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Joyeuse et Rondouillard, pandas heureux à Beauval

le Lundi 10 Septembre 2012 à 23:53 mis à jour le Mardi 11 septembre à 18:05
Par Camille Payan, Clara Beaudoux

La femelle Huan Huan ("Joyeuse") mange 40kg de bambou par jour © Radio France

Les deux pandas géants, trésor de la Chine, sont arrivés au zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher au mois de janvier. Depuis, Huan Huan et Yuan Zi ont pris 20kg chacun. Grâce à leur présence, le parc a pratiquement doublé son nombre d'entrées et attend avec impatience qu'ils se reproduisent.

Perché sur un arbre, Yuan Zi ("Rondouillard" en chinois) dort tranquillement pendant que des centaines de visiteurs guettent le moindre de ses mouvements. Le panda géant semble imperturbable, pas même troublé par le défilé de sa femelle à quelques mètres de lui, dans l'enclos voisin. Huan Huan ("Joyeuse"), elle, s'amuse devant le public et pose pour les photographes en agitant de temps en temps des tiges de bambous. 

"Ils vont parfaitement bien, ils mangent leurs bambous 12 heures par jour" - Rodolphe Delord, directeur du parc  
 

Lecture
 
Partager

Des bébés d'ici deux ou trois ans

Les deux grosses peluches vivent séparées depuis leur arrivée au zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, le 14 janvier dernier. "Ce sont des animaux solitaires, dans la nature ils vivent toujours ainsi, et se retrouvent uniquement au moment des chaleurs", explique Rodolphe Delord, directeur général du parc de Beauval.

Pour l'instant les pandas sont jeunes, ils n'ont que quatre ans, mais le parc table sur des naissances d'ici deux à trois ans. "Nous allons tout faire pour qu'ils aient des petits naturellement, sinon nous pourrons avoir recours à une insémination artificielle, car les chaleurs sont extrêmement courtes, elles durent trois jours, et la femelle n'est receptive qu'une journée et demi", poursuit le directeur du zoo.

Mais les bébés pandas resteront propriété du gouvernement chinois, et repartiront donc vers leur terre d'origine une fois sevrés. Les deux pandas, eux aussi, ne sont que prêtés pour dix ans au zoo de Beauval, en échange d'une coquette somme dont le directeur préfère taire le montant (il s'agirait d'environ un million de dollars par an). 

Un million de visiteurs cette année

Pour surveiller son trésor national, la Chine a envoyé deux experts qui travaillent au quotidien avec l'équipe du zoo, et resteront là toute la durée du séjour des pandas en France.

Tout l'été le parc de Beauval a fait le plein et devrait pratiquement doubler sa fréquentation cette année grâce aux pandas (600.000 visiteurs en 2011, un million attendu cette année). Grâce aux stars du parc, venues de Chengdu, dans la province chinoise du Sichuan, le site est devenu le premier visité en région Centre et le premier parc zoologique de France.

Le directeur décrit la "pandamania" : "des visiteurs qui pleurent d'émotion devant les pandas"  

Lecture
 
Partager
Par Camille Payan, Clara Beaudoux

Galerie

2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Cabrit Nathalie (anonyme),
J'adore cette animale, il est magnifique et adorable. Mon rêve se serait de pouvoir en prendre un dans les bras, de pouvoir le caresser, de le nourrir. Je parraine un panda depuis quelques mois. L'été prochain je vais enfin réaliser mon rêve de voir pour la première fois Huan Huan et Yuan Zi. Super !!!!
Avatar de anonyme
Laurent Pécheux (anonyme),
On nous dit que les pandas sont prêtés contre un million de dollars par an. Bizarre, moi j'appelle cela de la location, pas du prêt ! Le contribuable français paye-t-il pour cela ou est-ce un zoo privé ?
aller directement au contenu