aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

La déco de vos vacances 2/4 : la Corse.

le Dimanche 24 Juin 2012 à 09:49
  • Pas encore de votes

Près de trois millions de touristes en Corse l'an dernier, dont plus de 70% de Français. De Bastia à Bonifacio en passant par Ajaccio et Calvi, l'île de beauté fascine par ses paysages et par ces villages de montagne, préservés. La déco se veut avant tout traditionnelle, avec quelques touches de modernité, et des designers qui commencent à s'imposer.

Maison de village. © Isabelle Périoux.

Préserver l'identité corse, cela passe par l'architecture et la déco. Et là, bien sûr, on ne parle pas des résidences secondaires, des villas inoccupées une grande partie de l'année, mais bien des maisons des insulaires.

Ces maisons de granit rose ou bleu-gris, qui se dressent dans les villages de montagne. Les plus anciennes datent du XVIIè siècle. Pas question de les rénover avec des enduits, ici on restaure les vieilles pierres et on conserve leur charme. Ce sont des maisons assez hautes, quatre ou cinq étages parfois (plus la cave, où l'on fabriquait le fromage), avec des murs épais et de petites fenêtres. Elles  se dressent, les unes collées aux autres.

En fait, souvent elles communiquent par des jardins ou des passages couverts, le long de ruelles en pierre,  comme en Balagne par exemple, au Nord Ouest de l'île. Il faut dire qu'elles sont organisées par bloc, chaque bloc étant habité par une famille. Il arrive qu'une seule famille possède toutes les maisons d'un village. Un mode de vie qui se répercute donc directement sur l'architecture du village.

Cheminée datant des années 1950, intégrée dans un intérieur plus contemporain. © Isabelle Périoux

Jusqu'aux années 1980, la pièce principale, c'était la cuisine, située au rez de chaussée. C'est là que la grand-mère préparait le repas pour la famille toute entière, une grand-mère qui avait elle aussi, le rôle principal dans cette maison. C'était vraiment la maîtresse des lieux.

Aujourd'hui, les cuisines ont été agrandies (tout comme les fenêtres d'ailleurs, pour faire entrer plus de lumière) et le concept de la cuisine ouverte sur le séjour a séduit de nombreux habitants. Tout en gardant les éléments forts comme l'escalier de marbre par exemple.

Escalier de marbre. © Isabelle Périoux.

Une population attirée également par d'autres couleurs, pour la déco intérieure : traditionnellement, c'est du blanc et du jaune qui ont l'avantage de mettre en valeur les meubles en châtaigner. Mais aujourd'hui, la tendance est à l'orangé et au mélange des couleurs : du beige taupe et du jaune lumineux par exemple, une note de bleu aussi pour évoquer la mer ... Et des peintures à effets, peinture à la chaux ferrée notamment. Le rendu donne un aspect travaillé au mur, avec une impression de relief, quelque chose de très présent et qui en même temps n'écrase pas la pièce, et continue de mettre les meubles en valeur.

Pétrin. © Droits Réservés.

On déroge à la tradition, mais on ne change pas tout ! D'ailleurs, le parquet en châtaigner est conservé tout comme les poutres en bois du plafond. C'est juste une petite touche contemporaine, comme on le fera aussi avec certains meubles, comme le pétrin : autrefois on plaçait la farine de dans, aujourd'hui on y range les chaussures ou les sacs ! Il a été repeint, cérusé, et il est devenu un meuble à part entière.  Bien souvent, il trône dans l'entrée. Il est toujours là, mais ce n'est plus vraiment le même ...

Quant au mobilier de style Napoléon, cossu mais un peu massif, il est retravaillé avec des tissus plus contemporains, des tentures, des voilages... Les lits peuvent être transformés en banquette.

Lit ancien, avec voilage contemporain. © Isabelle Périoux.

Dans les villes, les immeubles ont remplacé les maisons, mais cela reste des bâtiments de type méditerranéen, donc à part une ou deux tours, les immeubles ne dépassent pas les six ou sept étages, dans des ruelles très étroites, comme dans la vieille ville d'Ajaccio par exemple.

Ruelles d'Ajaccio © France-voyages.com

Le design commence à faire sa place

 Et le design ? Est-ce qu'il intéresse la population ? Oui, mais de façon encore très (trop ?) timide ! Il y a des designers corses, mais bien souvent, ils ont rejoint le continent, et la capitale, pour installer leur showroom. C'est le cas  de Jean Dominique Martinetti , qui revisite le corail sous la forme de céramiques très épurées. Charly Molinelli, lui, a choisi de rester en Corse, à Calvi précisément. Il dessine des meubles mais propose aussi à ses clients, d'aménager leur intérieur.

Salle de bain, aménagée par Charly Molinelli. © Droits Réservés.

Son objectif est de réussir à mélanger l'artisanat corse et le design, à travailler avec des ferronniers ou des ébénistes corses sur des produits très contemporains.Un pari audacieux, prometteur en tous cas


Souvenirs déco

Que ramener de vos vacances en Corse ? Quel objet déco s'intègrera le mieux dans votre intérieur ? Alors, bien sûr vous trouverez de la vaisselle, en porcelaine, ornée des visages attendris de Joséphine et de Napoléon (comme ici ),  bien sûr, il y a aussi la vaisselle en bois d'olivier, mais pensez aussi aux  couteaux corses : plusieurs coutelleries sont installées sur l'île (allez par là, pour un coup d'oeil sur plusieurs coutelleries).

Un savoir faire traditionnel, là aussi, qui se transmet de génération en génération. Vous trouverez sans doute votre bonheur !

Avec la complicité d'Isabelle Périoux, décoratrice à Ajaccio, reve2deco.fr  et de l' Agence du Tourisme de la Corse.  

aller directement au contenu