aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Et si on se mettait au vert ?

le Dimanche 15 Avril 2012 à 09:49
  • Pas encore de votes

C’est une couleur tendance dans les magazines ! Le vert suscite encore beaucoup trop de passions pour s’imposer dans la déco de Mr Tout le monde, malgré ses vertus apaisantes, reposantes et déstressantes.

Accessoire vert dans ambiance chromée. © Alexandre Marchi.

Le vert a mauvaise réputation. Et cela dure depuis des siècles. Depuis le moyen âge en fait. L’historien Michel Pastoureau, prépare justement un livre sur le vert (sortie prévue printemps 2013). Il évoque les superstitions liées au vert, couleur du diable et des sorcières, couleur maudite au théâtre aussi dès le XVIIe siècle.

Pour quelles raisons ? Parce que l’homme à cette époque en Europe, ne parvient pas à fixer la couleur verte, surtout pour la teinture. La couleur est instable, elle ne tient pas. La voilà affublée de pouvoirs magiques, surnaturels… Elle symbolise alors la chance comme la malchance, l’espoir, le désespoir,  tout ce qui change, tout ce qui varie (le vert est d’ailleurs la couleur de l’enfance qui ne dure pas) Quant aux vêtements verts, ils sont peints avec des produits très toxiques (comme le vert de gris) ce qui a sans doute provoqué maladies et morts subites. On dit aussi que Molière portait un costume vert sur scène, le jour de sa mort.

Nain vert sur tapis multicolore. © Alexandre Marchi

Au XXIe siècle, le vert reste encore une couleur maudite au théâtre, il n’est pas le bienvenu non plus sur les bateaux, et les bijoutiers ont toujours beaucoup de mal à vendre des émeraudes. Le vert porte encore malheur aujourd’hui dans l’inconscient collectif, malgré les progrès de la science, et de la chimie qui maîtrise parfaitement désormais la teinture verte !

C’est totalement irrationnel, mais ces croyances ont la vie dure ! Au point qu’une tapissière me confiait récemment que lorsqu’elle a envie de proposer du vert pour des rideaux ou pour un canapé, parce que c’est la couleur la plus appropriée, elle hésite ! Elle tâte le terrain et pose déjà des questions anodines aux habitants pour savoir s’ils aiment le vert. Neuf fois sur dix, elle proposera une autre couleur !

Ambiance verte, rose, orangé et blanc. © Alexandre Marchi

Et pourtant, dans les autres cultures, le vert n’a pas toutes ces connotations négatives : dans les pays d’Afrique, la végétation est rare et très recherchée, il y a peu de vert. Le vert n’a rien de négatif, au contraire ! C’est aussi la couleur de l’Islam et du prophète Mahomet.

Au Japon, pendant longtemps, il n y a pas eu de mot pour dire "vert." On parle du "bleu feuille" ou du "bleu feu de circulation."

Dans les pays nordiques, la population vit entourée de forêt, le vert est donc directement associé à la nature.

En France, il faudra attendre le début du XIXe siècle pour que l’on fasse cette association. Auparavant, la nature était associée aux quatre éléments, et chacun avait une couleur : noir pour la terre, rouge pour le feu, blanc pour l’air et bleu pour l’eau. L’idée d’associer nature et végétation, donc nature et vert, est apparue à l’époque romantique, pas avant !

Déco verte, ambiance nature dans le salon. © Rochebobois

Aujourd’hui, c’est l’inverse ! Une déco verte fait immédiatement penser à une déco "nature". Tendance écologiste oblige, peut être, en tous cas le vert est LA couleur qu’il vous faut si vous avez envie d’une atmosphère naturelle! (par ici pour coordonner les verts avec un nuancier interactif vraiment bien fait ).

Dans un salon, un vert  tendre (en peinture simple, pas d’enduit) se marie très bien avec du gris, du beige, du blanc, mais aussi avec des matières naturelles, comme le jonc de mer au sol ou le lin pour les rideaux. Le bois des meubles sera brut et clair pour une déco nature, il sera plus foncé, couleur wenge pour une ambiance zen.(par là pour des ambiances vertes différentes).

Attention aussi à l’orientation de la pièce : si elle est plein ouest ou plein sud, mieux vaut éviter un vert tonique (genre vert pomme), la lumière naturelle aurait tendance à le rendre électrique ! Optez plutôt pour un vert olive, ou carrément un vert kaki  sur l’un des murs. Pas de vert trop agressif, non plus, ou alors quelques petites touches de vert çà et là, sous la forme de coussin, de tapis, de lampes (il existe des LED qui diffusent une lumière verte relaxante pour le début de soirée).

Si votre salon est petit, mieux vaut un vert clair avec un plafond blanc, ce qui donnera l’impression d’avoir plus d’espace, de pousser les murs visuellement !

Papier peint, photos macro. © Droits Réservés.

Le vert foncé et le noir donnent un résultat très élégant, mais plutôt sombre, à réserver à une pièce intimiste comme une entrée ou une chambre. Dans ce cas, le papier peint vert peut permettre de jouer avec des effets d’optique, en posant par exemple des lés de papier plus étroits au dessus du lit, pour matérialiser une tête de lit, sur votre mur.

Il existe aussi des papiers peints verts très graphiques avec seulement des troncs d’arbre ou de bambou, comme autant de lignes verticales. D'autres font un patchwork avec des photos macro de feuilles et de rosée. C’est tendance, mais c’est peut être vite étouffant, à vous de voir !

Papier peint bambou. © Droits Réservés.

Vert menthe ou vert émeraude dans la salle de bain ? Oui, pourquoi pas ! C’est tonique et cela évoque les mers tropicales. Plutôt sous forme de peinture, mais pas de carrelage si vous mettez de l’ardoise au sol, les deux matières ne vont pas ensemble. Si vous avez un carrelage vert, mixer le avec du blanc, au sol et sur les murs. A moins que la mosaïque ne vous attire encore plus, pour une ambiance "vacances au bord de la piscine."

Attention, il parait que le vert donne mauvaise mine le matin ! La solution c’est peut être alors des serviettes de toilette vert pomme !  Dans une salle de bain blanche, elles donneront aussi un aspect tonique à votre pièce  sans influer sur votre teint au réveil !

Une cuisine verte ? Sur les meubles oui ! Des meubles laqués vert foncé (kaki ou bronze) pour un aspect chic. Des meubles en bois vert plus clair, associés à du gris pour une atmopshère plus neutre. . Ou alors des chaises en métal laqué vert foncé, à associer avec des chaises en bois naturel autour d’une grande table en bois clair. Ou alors des accessoires vert pomme en résine (c’est le grand retour du plastique vert dans la vaisselle notamment) pour une déco pop rigolote ! 

Chaise laquée verte, Atra. © Droits Réservés.

Vous aimez les années 1970 ? Associer le vert et l’orange ! Par petites touches quand même, pour ne pas s’en lasser trop vite…

Vert et rouge ? Oui mais franchement c’est passé de mode ! Même le sapin de Noël, on ne le fait plus vert et rouge.

En fait, le vert se marie mal avec les autres couleurs franches comme le bleu, le jaune, le rouge ou le violet. Excepté dans le jardin ou sur une terrasse : alors là, oui, au contraire même ! Une table vert pomme, une chaise fuchsia, une autre turquoise. Les couleurs se mêlent sans choquer car vous êtes déjà dehors, dans la verdure, et dans ce cadre là, tous les mélanges de couleurs avec le vert sont permis, comme dans la nature en fait !

Chaises de jardin. © Droits Réservés.

Avec la complicité de Michel Pastoureau (Le Petit Livre des Couleurs (2005), Les couleurs de nos souvenirs (2010) Bestiaires du Moyen Age (2011) ) et de Rachel Feeser (Homefeeling, 0625778865).

aller directement au contenu