aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Blueberry orphelin : le dessinateur de BD Moebius est décédé ce matin

le Samedi 10 Mars 2012 à 12:57
Par Sylvie Johnsson, Laetitia de Germon

Jean Giraud alias Moebius © Radio France

Le dessinateur et scénariste de bande dessinée Jean Giraud alias Moebius est mort ce matin à Paris des suites d'une longue maladie. Il aurait eu 74 ans en mai prochain. Il restera notamment comme le créateur de la célèbre série "Blueberry" et de "L'Incal".

Inspiré par sa passion pour les cow-boys et les indiens, Jean Giraud a créé la bande dessinée western Blueberry avec Jean-Michel Charlier en 1963. Puis, il abordera la science-fiction et c'est là qu'il trouvera son pseudonyme. Avec Alexandro Jodorowsky, il créera notamment la série L'Incal, une référence incontestée du genre.

Moebius a travaillé avec Pilote, Hara-Kiri et l'Echo des savanes, avant de cofonder la maison d'édition "Les Humanoïdes Associés", spécialisée dans la science-fiction. En 1975, il fonde le magazine Métal Hurlant avec Jean-Pierre Dionnet et Philippe Druillet. La revue devient très vite culte; elle disparaitra en 1987, avant un retour de deux ans entre 2002 à 2004.

Moebius est aussi l'un des rares dessinateurs français à avoir illustré un comic américain, le Surfeur d'argent.

En 1985, il est consacré "Meilleur artiste en arts graphiques" par Jack Lang, alors ministre français de la Culture avant d'être décoré de l'Ordre des Arts et des Lettres par François Mitterrand.

Moebius a inspiré toute une génération d'auteurs. Il a notamment travaillé avec Luc Besson sur le film Le Cinquième Élément (très influencé par L'Incal, justement) et sur le premier Alien de Ridley Scott. En 2004, une exposition croisée avait réuni 300 créations de Moebius et du réalisateur japonais d'animation Hayao Miyazaki.

En 2010, la Fondation Cartier pour l'art contemporain, à Paris, lui avait consacré une rétrospective majeure.

C'était le plus grand auteur de la BD contemporaine selon Jean-Christophe Ogier, le spécialiste BD de France Info  
 

Lecture
 
Partager

 

Les vies de Moebius retracées par Etienne Monin  
 

Lecture
 
Partager

 

L'auto-portrait de Jean Giraud en vidéoFondationCartier


Moebius dessine Blueberryderoussoraz

 

Par Sylvie Johnsson, Laetitia de Germon
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Pierre-Hugaux Massi (anonyme),
Personne n'est tout à fait éternel. Quoique... Lorsqu'on laisse derrière soi tout à la fois l'œuvre d'un immense artiste à la mesure d'un Picasso - ce n'est pas moi qui l'affirme mais le monde entier qui nous enviait un tel Maître - et le souvenir d'un homme d'une rare accessibilité et d'une extrême simplicité, on ne disparaît jamais vraiment. Ni tout à fait. J'ai rencontré Jean Giraud à plusieurs reprises à Paris au cours de ces 15 dernières années sans jamais oser l'importuner pour une dédicace. Et puis un jour, en 2002, alors qu'une séance était organisée à la Conciergerie en compagnie d'André Juillard, je me suis présenté à son stand. Il ne signait alors que des dédicaces relatives à l'univers qui en avait fait un artiste de dimension mondiale, celui de Moebius. J'achète un de ses albums et attends patiemment mon tour. On n'attendait jamais très longtemps avec un tel auteur. Les dédicaces, toujours impeccables, étaient exécutées d'un trait assuré et rapide qui ne laissait guère de doute sur son génie et la maîtrise de son art. "Pourriez-vous me dessiner Blueberry s'il vous plaît ? Comme je vous l'ai déjà dit, je suis entré dans la BD avec cette série. J'habitais alors en Afrique et les paysages désertiques de western que vous aviez créés me rappelaient certains de ceux dans lesquels j'évoluais quand j'étais gamin." - Bien sûr ! A ce moment intervient une jeune femme, sa fille ou peut-être sa compagne, je l'ignore : - On était tombé d'accord avant la séance : tu ne signes que du Moebius... !" Jean Giraud me regarde un peu gêné pendant que je tiens l'album ouvert à la première page. La jeune femme est alors appelée de l'autre côté du stand. Jean Giraud se retourne rapidement, la regarde puis me fait à nouveau face, m'enlève l'album des mains, le dépose devant lui et en 5 ou 6 coups de crayons, réalise un magnifique portrait de Blueberry. Il referme aussitôt l'album et me le tend avec un de ses sourires emprunts de gentillesse qui le rendait si proche des gens. Le tout n'avait pas pris plus de... deux minutes ! Sans doute ma plus belle dédicace à ce jour. PHM
Avatar de anonyme
boivert (anonyme),
Je n'ai fait que te croiser mais je sais l'amour que tu avais du travail, de la vie, de l'autre! Merci d'avoir été de ceux qui transmette cela avec la rigueur parfois du silence et toujours le sourire au coin de l'oeil. Que les tiens sachent combien Sylvie, Emilie, Nicolas et moi-même les entourons de tout notre affection!!! Pierre-Marie
Avatar de anonyme
Phil Richard (anonyme),
La lecture du titre a failli me rendre triste. J'ai décidé de relire les BD Moebius. Du coup, ça va !
Avatar de Vixente
Un graphiste exceptionnel, et la richesse de son parcours, l'étendue de sa maîtrise, et tous ses univers, inspireront longtemps j'espère les jeunes créateurs qui viendront combler ce vide. Moebius, c'était une certain idée de l'excellence créative…
aller directement au contenu