aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Offres mobiles "illimitées" : l'UFC-Que Choisir assigne en justice 10 opérateurs

le Mercredi 20 Juin 2012 à 13:19
Par Clara Beaudoux

L'association de consommateurs assigne les 10 principaux opérateurs mobiles français devant le tribunal de grande instance de Paris, pour "clauses abusives" concernant leurs offres dites "illimitées".

En février, l'UFC-Que Choisir avait déjà mis en demeure les dix opérateurs télécoms, dénonçant des "anomalies dans leurs contrats" d'offres dites "illimitées". Aujourd'hui l'association passe la vitesse supérieure et décide de les assigner en justice devant le tribunal de grande instance de Paris. "Bien que des négociations aient été entamées, les avancées sont clairement insuffisantes. Par conséquent, l'association se voit contrainte d'assigner pour suppression de clauses abusives les 10 opérateurs", indique l'UFC-Que Choisir dans un communiqué.

"Aujourd'hui comme hier, le consommateur ne sait toujours pas ce qui se cache exactement derrière ces offres low-cost"

L'association dénonce notamment l'utilisation du qualificatif "illimitées" pour des communications qui ne le sont pas, des termes imprécis dans les contrats ("mauvaise utilisation", "utilisation abusive, excessive", "envoi en masse") ou encore l'émission par anticipation de factures intermédiaires payantes.

Les 10 opérateurs concernés sont : B&You (Bouygues Telecom), Coriolis, Free Mobile, La Poste Mobile, Numericable, Prixtel, Red (SFR), SIM+, Sosh (Orange), Virgin Mobile et Zéro Forfait.

"Parfois la procédure s'impose" - Edouard Barreiro d'UFC Que Choisir, il répond à Richard Place.  

Lecture
 
Partager
Par Clara Beaudoux
1
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Christophe JOUVET (anonyme),
super....
aller directement au contenu