aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Norvège: les autorités auraient pu arrêter plus vite Breivik (rapport)

le Lundi 13 Août 2012 à 15:15
Par Mikaël Roparz

D'après les conclusions d'une commission d'enquête, les autorités norvégiennes auraient pu prévenir l'attentat d'Oslo et arrêter plus rapidement Anders Behring Breivik quand il massacrait des jeunes sur l'île d'Utoya.

Sans aller jusqu'à dire que les autorités auraient pu l'arrêter, les auteurs de la commission d'enquête sur les attaques qui ont fait 77 morts le 22 juillet 2011 en Norvège estiment que les services du renseignement intérieur auraient pu s'intéresser de plus près au jeune extrémiste.
Dans un rapport de 500 pages, cette commission indépendante relève notamment :

- Un manque d'efficacité des services de police: l'attentat à la bombe contre le siège du gouvernement à Oslo "aurait pu être prévenu" si les mesures de sécurité déjà adoptées avaient été mises en oeuvre de façon plus efficace.
Les dix membres de la commission explique notamment que le 22 juillet 2011, la rue longeant le siège du gouvernement où a explosé une bombe n'était pas été fermée au trafic, alors que cela avait été préconisé dès 2004. Une maladresse qui a permis à Breivik de garer une camionnette contenant une bombe de 950 kg au pied de la tour de 17 étages qui abrite les bureaux du chef du gouvernement.

 

"Gestion du temps inacceptable"

- un manque de réactivité de la police: plus de trois heures se sont écoulées entre l'attentat d'Oslo et le massacre par balles sur l'île  d'Utoya, non loin de la capitale, où se tenait un camp de jeunesse du Parti travailliste au pouvoir, alors que son nom était déjà connu des services de sécurité. Les deux premiers policiers arrivés près de l'île d'Utoya sont restés sur les rives du lac, affirmant ne pas avoir trouvé d'embarcation pour les transporter.
 "La gestion du temps dans la première phase de l'intervention de la police est inacceptable", a souligné la présidente de la commission  Alexandra Bech Gjoerv.
Il a fallu par exemple attendre 35 minutes entre l'arrivée des premiers policiers locaux près du lac d'Utoya et l'intervention des forces spéciales. Une force d'élite qui a eu bien du mal à arriver sur l'île. Trop chargé, leur canot a coulé. Il a donc fallu qu'ils empruntent deux bateaux de plaisance.

Arrêté à Utoya le jour même, Anders Breivik a reconnu être l'auteur de ces tueries mais affirme avoir agi en état de légitime défense contre le multiculturalisme et ce qu'il considère comme une invasion de l'Europe par des musulmans. Il a été jugé et attend de connaître sa sentence le 24 août prochain.

Par Mikaël Roparz
3
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Encore des procédures qui ne sont pas suivit. Nous passons tous notre temps pour faire ces procédures et personne ne les lit jamais... Ou même les appliques .Peut être uniquement pour corriger la procédure
Avatar de anonyme
philippe (anonyme),
si on appliquait le réglement il y aurait moins de problèmes de ce genre à résoudre mais il en naitrait aussi surement moins ....
Avatar de anonyme
philippe (anonyme),
si on appliquait le réglement il y aurait moins de problèmes de ce genre à résoudre mais il en naitrait aussi surement moins ....
aller directement au contenu