aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Michel Neyret raconte son expérience en prison

le Jeudi 31 Mai 2012 à 00:28 mis à jour à 06:00
Par Maurice Fusier

EXCLUSIF Pour la première fois, Michel Neyret, l'ancien numéro 2 de la PJ de Lyon qui vient de passer près de 8 mois en détention, a accepté de parler. Sur France Info, il raconte notamment son plaisir d'avoir retrouvé la liberté.

Michel Neyret évoque sa détention et son bonheur d'avoir retrouvé la liberté  
 

Lecture
 
Partager

Libéré la semaine dernière, après huit mois de détention, Michel Neyret vit désormais dans un village de l'Est de la France. L'ancien numéro deux de la PJ lyonnaise est mis en examen pour corruption, trafic d'influence, association de malfaiteurs ou encore trafic de stupéfiant. Une affaire que Michel Neyret ne veut pas évoquer.

Soumis à un contrôle judiciaire très strict, il doit faire chaque matin acte de présence à la gendarmerie. Il n'a plus le permis de conduire et doit effectuer à vélo les 10km qui séparent la caserne de son domicile.

L'importance du "soutien familial" et des lettres

S'il a perdu quelques kilos en prison, il a néanmoins réussi à retrouver toute sa forme et se dit "très heureux d'avoir retrouvé son extérieur" et veut désormais "apprendre à reprendre vie". Michel Neyret parle de huit mois de détention "très difficiles" à la prison de la Santé à Paris. Une période, une épreuve, qu'il "n'oubliera jamais."

Et s'il a réussi à tenir, c'est dit-il "grâce au soutien familial mais aussi grâce à l'aide de toutes les personnes qui se sont manifestées". Il a ainsi reçu 1.500 lettres qui l'ont "aidé à traverser cette épreuve".

Par Maurice Fusier
15
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Alain Arnaudiès (anonyme),
Ce grand bonhomme que j'ai la chance de connaître a placé comme beaucoup mais malheureusement plus assez, l'efficacité et les résultats avant tout ! A force d'angélisme des autorités et surtout de la justice, la police d'aujourd'hui n'est plus guère crédible vis-à-vis de la réalité toujours plus "pointue" de la pègre. Les flics à l'ancienne comme le répète bêtement la presse et de jeunes poulets pensant tout savoir et qui ne savent rien, savaient eux se mouiller, parfois trop bien sûr, pour une société qui, je suis pas sûr, en vaut la peine. La mise sur la touche de ce grand policier à certainement donné de l'air aux criminels.
Avatar de anonyme
houillon (anonyme),
il a mis beaucoup d'etres humains en prison, c'était son job, il a succombé , il a été traité comme un VIP , il a été grisé par le train de vie du grand banditisme , dommage pour la police il parait que c'était un bon ..... pour les petits voyous mais apparemment pas pour les grands voyous!!
Avatar de anonyme
Nina Bordeaux (anonyme),
Devons-nous être sensibilisés à la cause de Neyret, dont le statut on ne peut plus privilégié lui a permis de passer SEULEMENT 8 mois en détention tandis que des milliers de détenus y restent deux, trois, quatre, cinq fois plus pour des faits beaucoup moins graves ? Il peut bien perdre un peu de poids et faire du vélo. Si on pouvait donner la parole à tous les détenus sortants comme on le fait pour cette petite star de la police...
Avatar de anonyme
Nina Bordeaux (anonyme),
Devons-nous être sensibilisés à la cause de Neyret, dont le statut on ne peut plus privilégié lui a permis de passer SEULEMENT 8 mois en détention tandis que des milliers de détenus y restent deux, trois, quatre, cinq fois plus pour des faits beaucoup moins graves. Il peut bien perdre un peu de poids et faire du vélo. Si on pouvait donner la parole à tous les détenus sortants comme on le fait pour cette petite star de la police...
aller directement au contenu