aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le procureur Courroye muté de force au parquet général de Paris

le Vendredi 3 Août 2012 à 09:04
Par Gilles Halais

Après le feu vert donné par le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), le procureur de Nanterre a été muté à Paris, nommé avocat général. Philippe Courroye était mis en cause depuis plusieurs mois pour sa proximité supposée avec Nicolas Sarkozy et sa gestion de l'affaire Bettencourt.

Une mutation "dans l'intérêt du service", précise le décret présidentiel signé juste avant le départ en vacances de François Hollande. Officiellement, le ministère de la Justice veut "redonner un peu plus de sérénité à une juridiction qui a connu des difficultés depuis quelques mois", et "restaurer le bon déroulement du service et de l'institution judiciaire".

Le parquet de Nanterre, dirigé par Philippe Courroye, a été très critiqué dans sa gestion de l'affaire Bettencourt, un Vaudeville qui finit par mettre en lumière des soupçons de financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Courroye, en première ligne, est accusé par Le Monde d'avoir tenté de découvrir les sources qui informaient les deux journalistes. Et soupçonné d'avoir voulu "la peau" de la juge Prévost-Desprez dont l'enquête dérangeait.
Il y a aussi sa proximité supposée avec l'ancien chef de l'Etat, qui pourrait être à l'origine de quelques services rendus outrepassant largement ses fonctions.
Et puis il y a le suicide d'un substitut — même si aucun lien n'est établi officiellement avec l'ambiance délétère du parquet de Nanterre — qui a conduit à une motion votée par le CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail).

Dès le lancement de la procédure disciplinaire devant le CSM, Philippe Courroye avait annoncé son intention de saisir le Conseil d'Etat. Il ne l'a pas encore fait. Et de toute façon, son recours éventuel n'ajournera pas sa mutation disciplinaire.
Le magistrat a également annoncé qu'il allait se mettre en disponibilité de la magistrature pour devenir avocat.

Mutation de Philippe Courroye : les explications de Laurent Doulsan  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Gilles Halais
11
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
ZADIG (anonyme),
sans compter que dans l'affaire du 1% logement (Gaubert autre ami de Sarko) il a rendu un réquisitoire à l'eau de rose permettant au TGi de Nanterre d'être clément malgré la pugnacité des parties civiles... là encore il faudrait faire une enquête administrative poussée non ??? Ah le Clan Sarkoziste avait des ramifications partout... il est grand temps de sévir car la justice est mal avec tous ces guss complaisants avec les puissants... on compte sur le président normal ... évidemment
Avatar de anonyme
merdic (anonyme),
Courroye , victime co-latérale de la défaite de sarkozy ! ! Pas de bol ! !! !!!
Avatar de anonyme
Jean-Marc (anonyme),
M. Courroye doit-il des avancements précédents à quelques proximités politiques ?" On ne nous dit pas tout" (cf A. Roumanoff) mais en tout cas, dans ce genre de stratosphères, quand le vent tourne et que vous n'avez pas les ailes au vent, le moulin vous tombe dessus ! M. Courroye à contre-sens des vents dominants de sa corporation ne pouvait pas sérieusement s'attendre à un "coup de main" mais plutôt à un "coup de pied" .Et ça n'a pas traîné avec Mme la gentille chef des Tobies, en sa mission de bouter les vilains Sarko-Tobies et d'y appeler des gentils Hollande-Tobies normaux. Classique en politique.... Résultat : cumulant une bonne retraite avec une nouvelle robe (cf les anciens ministres et députés battus), le procureur dépité va s'enregistrer au pléthorique Barreau, et tenter quelques pas dans ce moulin ouvert aux 4 vents ! Quel procureur général va recevoir sa prestation de serment ? son successeur au Parquet !!? qui sera son premier client ? L'un de ses amis ??!! Affaires amusantes à suivre
Avatar de anonyme
jmcelse (anonyme),
Moi, je l'aime bien Madame Prévost-Desprez. Je suis content pour elle : pfiou !!!! du balai, quel soulagement.... à l'occasion je suis serrerais bien chaleureusement la main, pourquoi pas la bise.
aller directement au contenu