aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le criminel de guerre nazi Laszlo Csatary plaide non coupable

le Mercredi 18 Juillet 2012 à 11:21 mis à jour à 17:40
Par Grégoire Lecalot

Laszlo Csatary, considéré comme le criminel de guerre nazi le plus recherché, a été arrêté à Budapest. © Copie d'écran The Sun

Les autorités judiciaires hongroises ont annoncé mercredi avoir arrêté celui qui est présenté comme le criminel de guerre nazi le plus recherché au monde. Il avait été repéré par des journalistes dans sa résidence de Budapest. Malgré un signalement il y a un an, il n'avait pas été arrêté jusqu'ici. Laszlo Csatary a décidé de plaider non coupable face aux accusations qui pèsent sur lui.

Laszlo Csatary, 97 ans, a été arrêté, à l'aube, à Budapest, a annoncé mercredi le parquet de la capitale hongroise. Considéré comme le criminel de guerre nazi le plus recherché au monde actuellement, Laszlo Csatary est accusé d'avoir participé à la déportation de 15.700 juifs en tant que chef de la police du ghetto juif de la ville slovaque de Kosice (Kassau en allemand). Un éventuel chef d'accusation de "crimes de guerre" pourrit lui être signifié après ses auditions.

Après son arrestation, le vieillard a annoncé qu'il comptait plaider non coupable, estimant avoir "obéi aux ordres".

"Le suspect est en bonne santé physique et mentale. Il est coopératif".

Depuis 17 ans, Laszlo Csatary coulait des jours tranquilles à Budapest. L'année dernière, le Centre Simon Wiesenthal, une ONG internationale, avait signalé sa présence aux autorités hongroises, qui n'ont semble-t-il rien fait, malgré l'ouverture d'une enquête en septembre 2011. Il avait été retrouvé par des journalistes britanniques du Sun.

L'arrestation a eu lieu non pas dans un des deux appartements de la
capitale connus de la presse, mais dans un troisième, a précisé le Parquet au cours d'une conférence de presse. Laszlo Csatary a été assigné à résidence pendant 30 jours, "Compte tenu de la gravité des faits, mais aussi de la nécessité de respecter la présomption d'innocence et, en raison de son âge, de veiller à sa santé", explique le procureur de Budapest. "Le suspect est en bonne santé physique et mentale. Il est coopératif. Il était surpris mais il s'attendait à être interrogé", relate le procureur.

 

Par Grégoire Lecalot
0
Vos réactions sur cette info
aller directement au contenu