aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Cellule islamiste : les 12 gardes à vue prolongées exceptionnellement de 24h

le Mercredi 10 Octobre 2012 à 09:02 mis à jour à 16:31
Par Guillaume Gaven

Le procureur a annoncé que les gardes à vue seraient prolongées jusqu'à 120 heures © Radio France - Nathanaël Charbonnier

Le procureur de la République de Paris justifie cette décision par la découverte dans la nuit de mardi à mercredi, lors des perquisitions, d'armes et de matériel de fabrication d'explosifs. Il parle d'une cellule terroriste d'une "extrême dangerosité".

Un fusil à pompe, une arme de poing mais aussi de quoi permettre la fabrication d'explosifs comme des sacs de nitrate de potassium, du soufre, des cocottes-minute, des ampoules de phares, du salpêtre : voilà ce qu'ont découvert, pêle-mêle, dans la nuit de mardi à mercredi, les policiers antiterroristes lors de leurs perquisitions, à Torcy, en Seine-et-Marne, des perquisitions qui ont pris fin mercredi après-midi.

Ces découvertes ont été faites dans un box, qui appartient au suspect chez qui une liste manuscrite d'associations israélites a été retrouvée.

Du coup, le procureur de la République de Paris a décidé, exceptionnellement, de prolonger toutes les gardes à vue. Car la cellule démantelée, explique François Molins, est d'une "extrême dangerosité. Il convient dès lors que tout soit mis en oeuvre, en employant l'ensemble des pouvoirs qui nous sont conférés par la Loi, pour que nous mettions un terme à ses agissements et prévenions tout risque de commission d'une attaque terroriste en France".

Les auteurs de l'attentat de Sarcelles peut-être libres

Qui plus est, ajoute le procureur, les auteurs de l'attaque contre l'épicerie casher de Sarcelles ne sont peut-être pas tous sous les verrous. "A ce stade des investigations, si deux des organisateurs des faits commis à Sarcelles le 19 septembre dernier ont été interpellés, il n'est pas établi que les deux individus ayant perpétré l'attentat en lançant la grenade défensive aient été appréhendés."

Les 12 islamistes présumés, arrêtés samedi, auraient dû être déférés devant la justice ce mercredi, après 96 heures de garde à vue, donc. Celle-ci est prolongée de 24 heures encore, au vu des découvertes de la nuit. Le code de procédure pénale prévoit cette possibilité dans le cas d'un "risque sérieux de l'immence d'une action terroriste" en France ou à l'étranger (voir encadré). 

Les perquisitions ont pris fin mercredi après-midi. a-t-on appris de source proche de l'enquête.    Un gendarme a confirmé sur place à des journalistes que "l'opération est terminée". Les enquêteurs "ont tout emmené. Ils ont pris tout ce qu'il y avait à prendre. C'est terminé", a-t-il dit.

Les perquisitions de la nuit, à Torcy, ont été profitables, explique François Molins, le procureur de Paris   
 

Lecture
 
Partager

 

Par Guillaume Gaven
aller directement au contenu