Quatre ans de prison requis contre le "faux directeur" de l'aéroport de Limoges

par Antoine Krempf vendredi 21 septembre 2012 17:27
Jean-Philippe Gaillard photographié au moment de son éphémère prise de fonction en novembre 2011.
Bruno Barlier Maxppp

Il s'était inventé tout un CV et avait falsifié 11 diplômes et autres brevets pour décrocher le poste de directeur de l'aéroport de Limoges pendant trois mois. Ce vendredi, le procureur du tribunal correctionnel de la ville a requis quatre ans de prison, dont un an avec sursis, à l'encontre de Jean-Philippe Gaillard.

 

L'ancien directeur de l'aéroport de Limoges a minimisé sa responsabilité pendant l'audience. Précisions de Françoise Ravanne.  
 

Trois ans derrière les barreaux, un an de prison avec
sursis et une obligation de soins. Des réquisitions "justifiées par le
passé de Jean-Pierre Gaillard"
, a expliqué ce vendredi le procureur du
tribunal correctionnel de Limoges. L'homme de 44 ans est poursuivi pour "escroquerie",
"faux et usage de faux en récidive" après avoir passé trois mois dans
le fauteuil du directeur de l'aéroport de Limoges entre novembre 2011 et
février dernier.

Pour décrocher ce poste, il avait réussi à s'inventer un CV idéal
et à contrefaire 11 documents, dont un brevet de pilote de chasse.C'est finalement après une dénonciation de l'une de ses anciennes connaissances que la Chambre de
commerce et d'industrie de Limoges, gérant de l'aéroport, l'avait mis à pied. Après
une enquête déclenchée par le parquet, le passé de Jean-Philippe Gaillard a
fini par remonter. Il a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des
escroqueries, et il n'a jamais été héros de guerre en ex-Yougoslavie.