Le criminel nazi Laszlo Csatary de nouveau en fuite

par Julien Baldacchino mardi 17 juillet 2012 15:36, mis à jour le mardi 17 juillet 2012 à 15h42
Bea Kallos Maxppp

Deux jours après sa localisation par des journalistes britanniques à Budapest, le criminel nazi le plus recherché du monde s'est à nouveau volatilisé, selon le Figaro. Il ne s'agit pas de la première cavale de cet ancien chef de la police nazie.

Il avait été localisé, identifié et photographié. Dimanche,
le quotidien britannique The Sun affirmait, photos à l'appui, avoir retrouvé
Lazlo Csatary
, 97 ans, l'un des criminels nazis les plus recherchés au monde,
accusé de complicité dans la déportation d'environ 15.700 juifs pendant la
seconde guerre mondiale.

Mais en arrivant, quelques heures plus tard, au domicile de
Lazlo Csatary, la police hongroise a trouvé les lieux déserts, selon les
informations du Figaro. Sa voiture, quant à elle, était toujours garée dans le
parking de l'immeuble. "Il n'ira pas loin", assure Peter Feldmayer,
président de l'Association des communautés juives de Hongrie. "La police
suit ses mouvements depuis quelque temps. Elle a déjà failli l'interpeller il y
a deux mois"
.

"Un commandant, très important"

Si Laszlo Csatary est si recherché, c'est parce que sa
collaboration à la déportation aurait été considérable. Chef de la police du
ghetto de Kosice (dans l'actuelle Slovaquie), il a été directement à l'origine
de la déportation de 15.700 juifs, la plupart emmenés à Auschwitz.

Selon Peter Feldmeyer, c'était "un commandant très
important. Il était particulièrement sadique. Il avait créé un camp spécial
pour torturer les riches, pour leur faire avouer où ils avaient caché leur
argent"
.

Il avait fui la Tchécoslovaquie et le Canada

Csatary vit à Budapest, où il disposerait de plusieurs
adresses, depuis 17 ans. Mais cette cavale n'est pas la première pour l'ancien
criminel. Csatary a été condamné à mort en 1948 en Tchécoslovaquie, et a fui
vers le Canada. Là, sous une fausse identité, il est devenu marchand d'art,
avant que son vrai nom ne soit découvert en 1995. Interrogé par les enquêteurs,
il avait reconnu un "rôle limité" dans la déportation... avant de s'enfuir,
direction la Hongrie.

A Budapest, Csatary vivait sous sa véritable identité, même
si le nom sur sa sonnette indiquait "Smith". Comment a-t-il pu
vivre si longtemps avec son vrai nom à Budapest ? Et comment s'est-il
encore une fois enfui, ce dimanche ? Le Procureur adjoint de la République
à Budapest a simplement déclaré qu'une "enquête est en cours. Le Parquet
étudie les informations reçues"