La veuve de Yasser Arafat porte plainte en France pour assassinat

par Guillaume Gaven mardi 31 juillet 2012 12:17
Andre Durand Reuters

Des traces de polonium, anormalement élevées, avaient été retrouvées sur les effets personnels de Yasser Arafat, selon des examens révélés par Al jazeera. Souha Arafat, qui porte plainte contre X, dit n'avoir d'autre but que d'établir la vérité. A charge pour le doyen des juges d'instruction du tribunal de Nanterre de décider des suites à donner.

Une plainte contre X pour assassinat. Souha Arafat, la veuve, avait annoncé son intention de porter plainte ; ses avocats l'ont formalisé aujourd'hui, mardi. Dans un communiqué, Souha Arafat précise agir au nom, aussi, de sa fille mineure Zahwa ; elle assure qu'elle ne vise personne. "Cette plainte pour assassinat dirigée contre X - de telle sorte que Souha et Zahwa Arafat n'accusent personne : ni Etat, ni groupement, ni individu - n'a d'autre objet que d'établir la vérité en mémoire de leur mari et père".

Qu'est-ce qui a présidé à cette décision ? Des traces de polonium, une substance radioactive mortelle utilisée par certains services secrets, retrouvées sur les vêtements de Yasser Arafat. La nouvelle avait fait grand bruit, début juillet, lorsque la télévision Al-Jazeera avait révélé les résultats d'analyse d'un laboratoire suisse.

Pour les confirmer, il faudra exhumer le corps de Yasser Arafat. Ce devrait être chose faite prochainement : l'Autorité palestinienne a répondu favorablement à la demande de Souha Arafat.

D'ici là, la plainte, déposée ce jour à Nanterre, va suivre son cours. Au doyen des juges d'instruction de décider si la France est compétente juridiquement, et si les griefs sont suffisamment sérieux. Auquel cas, il pourra diligenter une enquête de police.
La difficulté sera d'enquêter sur un éventuel empoisonnement qui se serait déroulé à l'étranger pour aboutir sur un décès en France.