aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Accident mortel à Villiers-le-Bel en 2007 : un policier devant la Justice

le Vendredi 29 Juin 2012 à 00:07 mis à jour à 05:00
Par Frederic Wittner

Un policier de 35 ans comparaît aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Pontoise. Il est poursuivi pour "homicides involontaires". En novembre 2007, la voiture de police qu'il conduisait était entrée en collision avec une mini-moto, dans une rue de Villiers-le-Bel. Les deux jeunes occupants du deux-roues avaient été tués ; l'accident avait déclenché deux jours d'émeutes.

Dans un premier temps, l'enquête sur la collision avait écarté toute
responsabilité des policiers (le conducteur de la voiture et les trois autres fonctionnaires présents à bord), qui avaient bénéficié d'une ordonnance de non-lieu, rendue par un juge d'instruction de Pontoise le 23 octobre 2009.
Mais la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles avait
infirmé cette décision et ordonné un supplément d'information. C'est en vertu de cette nouvelle enquête que le conducteur du véhicule de police avait finalement été renvoyé en correctionnelle.

Le policier a toujours affirmé qu'il ne roulait pas au-delà des 50 km/h autorisés, au moment de l'accident. Or, un rapport d'expertise a prouvé depuis que le véhicule de police était en phase d'accélération au moment de la collision, et roulait à près de 64 km/h, sans gyrophare ni avertisseur.
Le fonctionnaire a d'ailleurs été récemment mis en examen pour "faux témoignage" : le procès prévu aujourd'hui (dans lequel le policier risque trois ans de prison et 45.000 euros d'amende) pourrait être reporté, en raison de cette procédure parallèle.

Les deux adolescents circulaient sur une moto qui n'était pas destinée à la route, dépourvue de freins et d'éclairage, à une vitesse supérieure à la limite autorisée. Ils ne portaient pas de casque et n'avaient pas respecté une priorité à droite.

Les familles des victimes, et tout Villiers-le-Bel, attendent le procès - Reportage d'Olivier Boy  

Lecture
 
Partager
Par Frederic Wittner
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
surement une moto volé , et bien quand on a rien à se reprocher on ne fuit pas , on roule normalement , on respecte le code de route , l'un comme l'autre sont en tort. moi j'ai deja vu des voitures de police qui roulent encore plus vite quand il sagit d'aller chercher des frittes le midi , je sait pas + de 100 km/h en ville et aussi griller les feu , passer en sens interdit , mais bon c'est pas parce que ils ont choisi ce metier qu'ils ont ce droit la
Avatar de anonyme
On refait ce procès au policier pour faire plaisir pour faire plaisir à la famille des deux "jeunes" (tout le monde sait ce que ça veut dire) qui n'avaient respecté aucune loi : ni freins, ni éclairage, ni véhicule aux normes, ni port de casque, ni priorité à droite, ça fait déjà cinq, et c'est le policier qu'on poursuit parce qu'il faisait 64 km/h et pas 50 ? La belle affaire... La France est tombée sur la tête il y a longtemps, ne s'en est pas relevée, et voilà sans arrêt les séquelles de cette chute.
Avatar de anonyme
Firebladeur (anonyme),
Deux ado sur une mini-moto non homologuée pour la route, sans casques, en excès de vitesse et sans marquer d’arrêt à une priorité à droite > cela ne peut pas bien se terminer ! Quand on met tous les éléments de son coté pour avoir des ennuis...
Avatar de anonyme
yadlajoie (anonyme),
"une moto qui n'était pas destinée à la route, dépourvue de freins et d'éclairage, à une vitesse supérieure à la limite autorisée. Ils ne portaient pas de casque et n'avaient pas respecté une priorité à droite." Et ce sont les policiers les coupables..... c'est la justice ? On va ou ? Quelle honte.
aller directement au contenu