Des tombes à l'heure d'internet et du QR code

par Evelyne Chatelais mercredi 19 mars 2014 23:38, mis à jour le jeudi 20 mars 2014 à 06h00
Des QR code sur des tombes en Chine : le système se développe en France
Maxppp

Une petite révolution numérique est en cours dans les cimetières du Poitou. Une entreprise locale propose d'équiper les tombes d'un QR code. Avec un smartphone ou une tablette, le visiteur peut ainsi accéder à des informations sur le défunt.

Avec l'aide de leurs proches, la vie des disparus est mise en mémoire par la société
ScanEpitaphe de Poitiers. Elle reprend le système d'une puce électronique et d'un QR code, ce carré noir et blanc utilisé dans le commerce pour obtenir des informations sur un produit. Dans les cimetières, il sera possible de remonter le temps.
Les passionnés de généalogie pourraient aussi voir leur travail facilité.

Un travail de mémoire

Les co-gérants de l'entreprise, Marc Sachot et Loïc Réault, ont eu l'idée de mettre en mémoire la vie du défunt. Tout est possible avec l'apport de la famille et des amis : des
anecdotes, des photos de naissance, de mariage, des vidéos. Le tout est mis en
forme et renvoie à une application. A l'aide d'un QR code posé sur la tombe, le
visiteur peut scanner la petite plaque équipée d'une puce électronique, qui le renvoie sur internet et une page dédiée à la personne choisie.

Au service de la généalogie

Marc Sachot a aussi
pensé aux passionnés d'arbres généalogiques. Un
même QR code peut être appliqué sur plusieurs tombes, dans des régions différentes. Grâce à la géolocalisation, des noms et des cimetières pourront être reliés aux quatre coins de France.

"Le logiciel fera le rapprochement entre plusieurs personnes" (Marc Sachot, ScanEpitaphe)  

Le lien des familles peut se faire en France et
au-delà, avec des tarifs allant de plusieurs dizaines à plusieurs centaines d'euros,
selon les services demandés.