aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

On a testé le wifi gratuit dans le métro parisien

le Mercredi 27 Juin 2012 à 06:55
  • Pas encore de votes

L'opérateur espagnol Gowex propose depuis hier une connexion Internet gratuite dans plusieurs stations de métro, bus et RER parisien. Un premier pas timide vers le "always on" (toujours connecté).

Wifi gratuit dans le métro parisien © JC

Le réseau s'appelle WifiGowex. On peut le capter dans trois stations de métro - Chaussée d'Antin, Pont de Sèvres et Place d'Italie ainsi que dans une douzaine de stations RER, une dizaine de stations de bus et une quinzaine de zones diverses. Au total 46 lieux de la RATP parmi les plus fréquentés.

La première fois, il faut s'inscrire, donner son nom et même son numéro de téléphone portable. C'est assez fastidieux mais classique. Les fois suivantes, il suffit de taper ses identifiants chaque fois que l'on veut se connecter ou utiliser l'application iPhone ou Android disponible.

Deux fois plus de débit qu'à Bordeaux

Nous l'avons essayé. Le débit est correct, jusqu'à 1 mégabits par seconde, soit deux fois plus rapide que ce qui a été installé par le même opérateur sur les quais de Bordeaux. Quelques publicités apparaissent de temps en temps. Des publicités qui pourront être ciblées en fonction du secteur géographique dans lequel on se trouve, explique l'espagnol Gowex.

Voilà donc l'arrivée de l'Internet gratuit sur certaines lignes de transports en commun et surtout dans les sous-sols parisiens qui demeuraient jusqu'à présent une zone déconnectée du reste du monde. Cela répond à un besoin grandissant de nombreux internautes, particulièrement les jeunes mais pas seulement, qui ne conçoivent pas de ne pas avoir de connexion Internet là où ils se trouvent.

Pas sous les tunnels

Le réseau Gowex vient s'ajouter au Wifi SFR déjà disponible dans une quarantaine de stations de métro mais uniquement pour les abonnés de cet opérateur. Malheureusement, dans un cas comme dans l'autre, le Wifi fonctionne uniquement sur les quais et dans les zones de transit mais pas dans les wagons sous les tunnels.

Sur les lignes de bus, en plein air donc, là où l'on peut capter normalement la 3G, le Wifi gratuit intéressera les touristes étrangers qui pourront ainsi se connecter sans supporter des frais exorbitant d'itinérance 3G.

Avec à peine quelques stations équipées sur les 300 que compte le métro parisien, le démarrage est cependant timide. Il n'est pas prévu dans l'immédiat d'étendre cette couverture Wifi. En fait, si la RATP entrouvre sa porte à l'opérateur Gowex, elle a surtout une autre idée en tête : développer avec les opérateurs une extension souterraine du réseau 3G mais le dossier bute depuis des mois sur des questions commerciales et financières. 

A l'étranger ? 

A l'étranger comment ça se passe ? La 3G fonctionne par exemple en Espagne (Madrid, Barcelone), au Portugal (Lisbonne) ou encore en Belgique. Le Wifi arrivera cet été dans le "tube" à Londres. Il est déjà dans le métro de Séoul.

 

aller directement au contenu