aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Google veut s'imposer dans nos salons en remplaçant nos chaînes hifi

le Lundi 13 Février 2012 à 06:55
  • Pas encore de votes

Non content d'être déjà sur nos ordinateurs, nos smartphones et nos tablettes, Google souhaite maintenant étendre son emprise dans nos salons en entrant dans nos chaines hifi.

Présentation Google projet "Tungstene" en mai 2011

Google préparerait un appareil pour diffuser de la musique à la maison. On ne sait pas encore exactement de quoi il s'agit. Ce n'est pour l'instant qu'une indiscrétion du Wall Street Journal. Mais ce que l'on sait c'est que Google lorgne depuis quelques temps du côté des loisirs numériques au sens large. L'année dernière, déjà, le géant américain avait dévoilé un appareil baptisé "projet Tungstène", une petite boîte permettant d'envoyer de la musique provenant d'Internet vers des enceintes de salon. Un produit final de ce genre pourrait sortir cette année. Il permettrait, dans un premier temps, d'écouter de la musique puis, ultérieurement, de "streamer" également de la vidéo. Evidemment, tout cela fonctionnerait sur la base du système Android.

 Pas une nouveauté technique

Concrètement, ce genre d'appareil existe déjà. C'est, par exemple, le système Sonos qui permet de diffuser dans toutes les pièces de la maison de la musique provenant d'un ordinateur, d'un smartphone ou d'Internet à l'aide d'enceintes connectées en Wifi. C'est aussi le système AirPlay d'Apple qui permet d'envoyer sur des haut-parleurs compatibles n'importe quelle source sonore et vers tout écran compatible n'importe quelle vidéo à partir d'un iPhone ou d'une tablette.

Ecosystème Android 

Bref, Google ne va rien inventer techniquement mais l'arrivée du géant du Web sur ce secteur pourrait néanmoins faire très mal. Google, c'est tout un écosystème sur la base d'Android et c'est aujourd'hui un service de musique en ligne (certes, pas encore disponible en Europe). L'adéquation entre les deux pourrait constituer la dernière brique manquant encore au tentaculaire moteur de recherche pour étendre son influence jusque dans nos salons. Pour notre plus grand plaisir, bien entendu.

De nouvelles passerelles

Ces initiatives s'inscrivent en tout cas dans une nouvelle logique : les chaînes hifi sont mortes aujourd'hui remplacées par nos smartphones branchés sur des stations d'accueil et les contenus audio et vidéo se trouvent avant tout sur Internet. Il est donc indispensable d'inventer de nouvelles passerelles entre le nuage, d'une part, et nos yeux et nos oreilles, d'autre part.

 

aller directement au contenu