aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Dis, c'est quoi une disquette informatique ?

le Lundi 16 Juillet 2012 à 06:55
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 4 (2 votes)

La disquette ? Les plus jeunes ne l'ont jamais connue. Pourtant, à quoi aurait ressemblé notre vie numérique sans ce support amovible ?

Disquettes informatiques (Wikipedia)

On n'entend plus depuis la fin des années 90 le petit bruit caractéristique de la disquette que l'on insère dans un ordinateur.

L'histoire commence au début des années 70 avec l'invention par IBM de la toute première disquette. C'est un disque souple en plastique protégée par une enveloppe en papier. On l'appelle aussi "floppy disc". Cette première génération de disquette mesure 8 pouces soit à peu près la taille d'un disque 33 tours. Elle permet d'enregistrer environ 80 000 caractères c'est-à-dire une journée de travail d'une opératrice de saisie informatique. C'est un support numérique à la fois bon marché, facile à transporter et  réinscriptible. Pour l'effacer, il suffit de passer au dessus un gros électro-aimant en forme de fer à repasser.

La disquette / Musée de l'Informatique © MuseeInformatique

Très vite, à la fin des années 70, apparaît une deuxième génération de disquette plus petite, 5 pouces 1/4, de la taille d'un 45 tours. Puis, une troisième génération encore plus petite de 3 pouces 1/2 semi-rigide. C'est la disquette que nous connaîtrons jusqu'à la fin. Elle est créée par Sony mais c'est Apple qui l'adopte et la popularise sur le Macintosh en 1984. La nouvelle disquette présente un énorme avantage : elle tient dans un poche de chemisette ! D'une capacité 400 Ko puis 720 Ko puis 1,4 Mo, elle est rapidement adoptée par tous les ordinateurs.

La disquette est un support mécanique. Et en programmant bien le lecteur mécanique, certains s'amusent à faire de la musique.

musique theme star wars avec disquette © minguet21

La disquette vivra jusqu'en 1998 lorsque Apple, après l'avoir démocratisée décide finalement de la tuer en en privant ses nouveaux ordinateurs iMac. Un sacrilège néanmoins repris sur les PC portables pour gagner en légèreté.

Mais au début des années 2000, un nouveau support numérique amovible vient faire de l'ombre à la petite disquette : d'une capacité bien supérieure, il s'agit de la clé USB. Fin de règle. Sony annonce en 2010 l'arrêt de la production des disquettes. Après 40 ans de bons et loyaux services durant lesquels elle a changé nos vies, la petite plaquette de plastique prend sa retraite.

Cependant, les symboles ont la vie dure. Avez-vous remarqué que sur de nombreux logiciels, même récents, le pictogramme qui représente la fonction de sauvegarde est une disquette ?

Quant aux vieux lecteurs de disquettes qui trainent encore dans nos armoires, on peut toujours s'amuser à faire de la musique avec...

Toccatta et fugue de Bach version floppy disk disquette. © MrHommeafemme

Et demain ? Le successeur de la disquette et de la clé USB est probablement le "cloud", le nuage informatique, qui permet de stocker et d'échanger des données via une connexion Internet. 

aller directement au contenu