aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Des aiguilles à la 3D, 60 ans d'imprimante

le Mardi 17 Juillet 2012 à 06:55
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (2 votes)

Tout l'été sur France Info, on s'intéresse aux inventions du monde numérique qui ont changé nos vies. Aujourd'hui : l'imprimante

Imprimante multifonction

Avant, une imprimante d'ordinateur, c'était forcément synonyme d'un bruit strident "crin-crin". Aujourd'hui, heureusement, cela ressemble plutôt au son velouté d'un glissement de page entre des rouleurs en plastique. 

Partenaire indissociable de l'ordinateur depuis ses origines, l'imprimante, au début, n'était pas une option. En effet, les premiers ordinateurs n'avaient pas d'écrans et ils "crachaient" les résultats de leurs calculs sur des feuilles de papier.

Plus tard, l'imprimante est devenu un périphérique non indispensable mais pratique pour conserver une trace écrite des travaux sur ordinateur.

Les premières imprimantes sont inventées dans les années 50 aux Etats-Unis. Au début, il s'agissait d'imprimantes dites "matricielle" c'est-à-dire munies d'une matrice composée d'aiguilles qui tapaient sur la feuille à travers un ruban encreur. C'est l'imprimante traditionnelle. Celle qui produit ce délicieux bruit dont on ne se lasse pas.

Heureusement, dans les années soixante on invente l'imprimante à jet d'encre. De minuscules gouttelettes d'encre liquide sont projetées à travers une tête d'impression. C'est moins bruyant et cela permet l'avènement de l'impression en couleur. Malheureusement, les imprimantes à jet d'encre ne se démocratiseront réellement qu'à partir des années 90.

Entretemps, il y a aussi les imprimantes à marguerite, à tulipe... Les imprimantes thermiques ou à sublimation... Jusqu'à l'arrivée de l'imprimante laser dans laquelle l'encre est présente sous la forme d'une poudre noire appelée "toner" et qui est encore plus silencieuse.

Paradoxalement, à l'ère de la dématérialisation, l'imprimante papier continue de tourner à plein régime. Il s'en vend plus de 100 millions chaque année dans le monde (125 millions en 2011).

Les machines sont vendues très bon marché mais il faut ensuite à se ruiner en cartouches d'encre, qui évidemment sont incompatibles les unes avec les autres. Un modèle économique astucieux extrêmement lucratif pour les fabricants.

La bonne nouvelle, tout de même, c'est que dans les années 80, il fallait quasiment savoir programmer un ordinateur pour arriver à la brancher correctement. Aujourd'hui, une imprimant s'installe aussi facilement qu'une clé USB et peut même fonctionner sans fil.

En attendant, dans le futur, l'imprimante 3D à la maison qui permettra de créer ses propres objets, aujourd'hui l'imprimante personnelle - qui fait également office de scanner, photocopieur et fax - permet d'imprimer ses écrits personnels, ses photos de vacances ou ses billets de train sans sortir de chez soi.

Bref, l'imprimante a réellement changé nos vies. 

aller directement au contenu