Equipe de France : les "regrets" de Samir Nasri

par Gilles Halais mercredi 27 juin 2012 11:47
Autre

Après son altercation dimanche soir avec un journaliste de l'AFP, le milieu de terrain de l'équipe de France serait sous la menace d'une lourde suspension. Samir Nasri a choisi Twitter pour exprimer, pour la première fois, des "regrets". Un Comité exécutif de la FFF doit statuer mardi sur l'éventuelles sanctions, réclamées par la ministre des Sports.

Samir Nasri s'exprime pour la première fois depuis son altercation avec un journaliste de L'Equipe et l'élimination de l'équipe de France à l'Euro-2012.
Dans trois tweets envoyés en rafale, le milieu de terrain des Bleus et de Manchester City "regrette sincèrement que (ses) paroles ait (sic, ndlr) pu choquer. J'aime l'équipe de France, le football et j'ai un profond respect pour le public", précise Nasri. Avant d'ajouter : "Pour le reste, il s'agit d'une affaire personnelle entre quelques journalistes et moi. Je m'expliquerai le moment venu".

Un Comité exécutif de la FFF se tient mardi prochain. Il pourrait statuer sur des sanctions visant Nasri et certains autres joueurs, Ben Arfa, M'Vila ou Ménez. L'Equipe affirmait hier que le milieu de terrain des Bleus pourrait écoper de deux années de suspension.

Dimanche, après la défaite de l'équipe de France contre l'Espagne, Samir Nasri avait refusé de répondre à un journaliste de l'AFP, prétextant que la presse cherchait toujours "à écrire de la merde". L'échange avait dégénéré entre les deux hommes, Nasri faisant montre d'un registre impressionnant de propos grossiers.
Quelques jours auparavant, c'est à l'adresse d'un journaliste de L'Equipe qu'il avait lancé "ferme ta gueule", juste après avoir marqué contre l'Angleterre.