aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Silvio Berlusconi minimise l'impact de l'absence d'Ibrahimovic

le Mardi 31 Juillet 2012 à 16:14 mis à jour à 16:30
Par media365.fr

Contraint de vendre Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic au PSG, Silvio Berlusconi, le président du Milan AC, a tenu à rassurer les supporters rossoneri dans un entretien à Milan Channel. L'ancien président du Conseil italien ne pense pas que la perte du Suédois soit si préjudiciable à l'attaque milanaise.

Silvio Berlusconi est sorti de son mutisme suite à la vente au PSG de deux des joueurs majeurs du Milan AC, Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic. Et le président du Milan AC a tenu à rassurer les supporters rossoneri dans un entretien à Milan Channel : « Nous ne voulions pas céder Thiago Silva, ni Ibrahimovic, tant et si bien que nous avions répondu par la négative pour la première offre formulée par le PSG. Ensuite, une réévaluation a été faite en tenant compte du Fair-play financier qui entrera en vigueur l'année prochaine et qui n’aurait plus permis au PSG de faire une telle offre l'an prochain. Nous avons donc dû accepter à contre cœur. » « Je ne pense pas que l’attaque ressente vraiment l’absence d’Ibrahimovic » Malgré les craintes des tiffosi, l’ancien président du Conseil italien est optimisme. Au point de minimiser l’impact de la perte du géant suédois : « Je ne pense pas que l’attaque ressente vraiment l’absence d’Ibrahimovic, a-t-il affirmé. Et en défense, nous avons une nouvelle recrue, Francesco Acerbi (ancien du Chievo Verone) et nous allons encore nous renforcer avant la fin du Mercato. C'était aussi une volonté de réduire l’effectif. (…) Je pense que nous avons une bonne équipe qui va nous apporter beaucoup de satisfaction. Nous avons rajeuni l’équipe et les jeunes joueurs de ce nouveau Milan peuvent devenir de très grands. » Le dossier Kaka est lui encore à l’étude. « Il est resté dans nos cœurs pour le joueur et l’homme qu’il est, a affirmé le président rossoneri. Il ne faut pas refermer la porte mais cela dépend encore de la situation. »

Par media365.fr
aller directement au contenu