aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Polémique autour de l'arbitre assistant de Lyon-Bordeaux

le Lundi 1 Octobre 2012 à 12:50
Par media365.fr

Selon Sud Ouest, l'arbitre assistant de la rencontre Lyon-Bordeaux, qui a refusé un but pourtant valable à Alexandre Lacazette, n'est autre que l'ancien président du district Gironde-Atlantique. Une information qui pourrait lancer la polémique.

La polémique enfle. Mécontent de l’arbitrage du Lyon-Bordeaux de dimanche soir, qui a vu le club de Jean-Michel Aulas se faire refuser un but pourtant valable, le staff lyonnais n’a pas fini d’enrager. Surtout en apprenant les informations du quotidien régional Sud Ouest, qui dévoile ce lundi que l’arbitre assistant de M.Duhamel, qui a vu inexplicablement le ballon sortir sur le corner de Grenier qui a débouché sur le but refusé de Lacazette, n’est autre que l’ancien président du district Gironde-Atlantique. S’il n’y a pas encore de quoi mettre en cause l’intégrité de Christophe Capelli, il y a matière à se poser la question sur les choix de la DNA (Direction Nationale de l’Arbitrage). D'autant qu'on apprenait plus tard par So Foot qu'il serait également le cousin de Lilian Laslandes, ancien attaquant des Girondins entre 1997 et 2001, puis de 2004 à 2007... A force de se faire avoir, comme la semaine passée sur le but de Lille où Debuchy était clairement hors-jeu, l’OL va commencer à se poser des questions. Grenier : « Sur le but refusé ? Cela va vite » En attendant, certains, au sein du club rhodanien, ne crient pas non plus à l’injustice. Si sur les images l’erreur est flagrante, elle n’a pas sauté aux yeux du principal intéressé. « Sur le but refusé ? Cela va vite. Moi, je ne vois pas le ballon sortir… », a reconnu Clément Grenier. Un son de cloche que l’on ne retrouve pas dans la bouche de Rémi Garde. L’entraîneur lyonnais semble un peu plus exaspéré que son milieu de terrain : « Je rappelle que nous n'avons pas été bons à Lille mais Lille a marqué un but entaché d'un hors-jeu. Tout le monde l'a vu. Ce soir (dimanche), on nous refuse un but valide. Il faut déjà se battre contre onze adversaires, qui jouent parfois très bas dans la surface et parfois, il faut se battre contre une douzième personne... » Au moment de sa sortie médiatique, l’ancien joueur d’Arsenal n’avait pas connaissance des informations de Sud Ouest. Voilà qui ne devrait pas l’aider à se calmer.
Par media365.fr
aller directement au contenu