Voitures autonomes : "Il doit y avoir une évolution des textes européens" de l’assurance (Nédey, Allianz France)

par Rédaction de France Info jeudi 3 mars 2016 16:37

Alors que le Salon automobile de Genève fait la part belle à la voiture autonome, le directeur des assurances Allianz France, François Nédey, a appelé à "l’évolution des textes européens", jeudi sur France Info. "La législation dans laquelle nous intervenons précise bien que tout véhicule qui se déplace doit être sous le contrôle et la maîtrise d’un conducteur", a-t-il précisé. En cas d’accident c’est donc "bien le conducteur qui est responsable."

Avec l’arrivée de voitures qui se conduisent toutes seules, "il doit y avoir une évolution des textes européens et leurs déclinaisons dans chaque pays", selon François Nédey. "Dans 20 ans, quand il n’y aura plus de conducteur, les textes auront évolué pour que la responsabilité soit probablement celle du constructeur de l’automobile et les sous-traitants, qui auront développé les logiciels et les dispositifs d’assistance", a-t-il estimé, et ce afin d’instaurer "une chaîne de responsabilité."

Mais pour le directeur des assurances Allianz France, ces questions se posent dès maintenant, avec "de plus en plus de dispositifs d’assistance où le véhicule à un certain moment prend la main." "Ma conviction personnelle c’est qu’il y aura un dispositif similaire à la construction", s’est-il avancé, prenant l’exemple d’une personne qui achèterait une "maison qui a des défauts." François Nédey a expliqué que dans ces cas-là, "vous êtes indemnisé par un assureur et c’est l’assureur qui ensuite essaye de récupérer auprès de tous les sous-traitants."