Vin chilien sur le Tour de France : accord en vue entre les vignerons et A.S.O. mais la question du choix des sponsors reste posée

par Rédaction de France Info vendredi 4 mars 2016 12:54

Amaury Sport Organisation (A.S.O.), l'organisateur du Tour de France cycliste, a proposé jeudi aux viticulteurs de tenir un stand de promotion et de dégustation des vins français sur les villages départ et arrivée de chaque étape. Les syndicats viticoles de l'Aude menaçaient de bloquer l'étape qui passe par le département, pour protester contre le choix d'un vin chilien comme boisson officielle, et notamment contre le fait que cette boisson serait promue pendant les étapes à l'étranger, la publicité pour le vin étant interdite en France par la loi Evin

Jérôme Despey, président du Conseil viticole de FranceAgriMer (qui gère l'agriculture française), s'est félicité vendredi sur France Info de cette proposition de stand : "C'est là où il y a les élus, les collectivités locales, la presse, tous les sponsors qui seront présents, moi je soutiens cette initiative-là, je pense qu'elle va permettre de calmer le jeu vis-à-vis des vignerons sur le terrain parce que nous avons tout à gagner de façon positive à ne pas bloquer les étapes du Tour de France."

De son côté, Joël Castany, président de la cave coopérative de Cap Leucate, a salué également l'initiative. Mais il a estimé sur France Info que le problème est plus profond : "Ça a révélé l'hétérogénéité des règles en matière de communication sur le secteur des vins et spiritueux et cela n'est plus du tout conforme, au moment de la globalisation des échanges et de la communication. Le deuxième point est que nous avons un problème déontologique, c’est-à-dire que cette société [A.S.O.] utilise des fonds publics pour équilibrer le coût du passage du Tour de France et, d'un autre côté, fait appel à tel ou tel sponsor qui ne correspond pas tout à fait à la promotion des produits nationaux."

Le Tour de France 2016 partira le 2 juillet du Mont-Saint-Michel.