Viande de cheval : trois ans après le scandale, les consommateurs se disent toujours peu informés (Familles Rurales)

par Rédaction de France Info mardi 23 février 2016 06:03

Qu'est-ce qui a changé pour les consommateurs, trois ans après le scandale "de la viande de cheval" ? Pas grand-chose, à en croire une étude réalisée par l'association Familles Rurales.
Trois années après qu'a été révélée la présence de viande de cheval dans des plats préparés de toutes gammes (du premier-prix aux marques les plus chères), plus d'un consommateur sur deux dit ne pas se sentir mieux informé sur l'origine de la viande qu'il mange.
Le constat est encore plus accablant pour les plats préparés, pour lesquels seules 9% des personnes interrogées affirment savoir d'où vient la viande.
Une situation paradoxale que souligne Dominique Marmier, le président de Familles Rurales : "Il y a toujours autant de méconnaissance sur l'origine de la viande de la part des consommateurs, et, pour autant, quand on leur demande le premier critère de choix quand ils achètent un produit, c'est d'en connaître l'origine."
Les représentants de la filiale agro-alimentaire française affirment que le problème vient de l'Union européenne qui n'impose aucune règle en la matière.
"On demande à nos politiques de faire pression sur l'Europe pour qu'on obtienne l'étiquetage obligatoire sur les viandes et produits préparés, et on se tourne vers les professionnels pour que ces derniers affichent, justement, les produits 'viande de France' sur les produits transformés" ajoute Dominique Marmier.