Usage armes à feu par les forces de l’ordre : "On se livrera à une appréciation au cas par cas" (USM)

par Rédaction de France Info mercredi 3 février 2016 08:20, mis à jour le mercredi 3 février 2016 à 08h20

Véronique Léger, secrétaire nationale de l’Union syndicale des magistrats (USM), considère, mercredi sur France Info, comme "entendable" le projet de réforme pénale pour l’assouplissement de l’usage des armes à feu par les forces de l’ordre.

Pour la magistrate, ce projet présenté mercredi en conseil des ministres permet de "clarifier les règles entre la notion de légitime défense et de nécessité, notamment lorsqu’on a affaire à quelqu’un qui a commis des homicides ou tenté de commettre des meurtres."

Véronique Léger précise tout de même que les policiers et les gendarmes auront "la lourde responsabilité de savoir à quel moment ils utilisent leurs armes, laquelle et dans quelles circonstances." "On se livrera à une appréciation au cas par cas. Le texte est suffisamment précis pour éviter qu’on fasse un usage à tout va des armes à feu."