Une enquête pour "apologie du terrorisme" ouverte contre Jean-Marc Rouillan

par Rédaction de France Info lundi 7 mars 2016 19:30

Le parquet de Paris a ouvert ce lundi une enquête contre Jean-Marc Rouillan pour "apologie du terrorisme" selon les informations recueillies par France Info.
Dans un entretien à Radio Grenouille et au journal satirique Le Ravi, l'ex-militant d'Action directe, connu pour ses actions violentes dans les années 80, a salué le "courage des terroristes du 13 novembre", soulignant qu'ils se sont "battus courageusement dans les rues de Paris en sachant qu’il y avait près de 3.000 flics autour d’eux."

Condamné en 1989 à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat d’un ingénieur de l’armée et du PDG de Renault Georges Besse, Jean-Marc Rouillan avait bénéficié d’un régime de semi-liberté fin 2007, avant de retourner en prison un an plus tard pour avoir parlé de son passé terroriste dans L’Express.

Depuis 2011, Jean-Marc Rouillan est assigné à résidence. Il n’a toujours pas le droit de parler des faits qui l’ont fait condamner ni de faire l’apologie de la lutte armée.