Traité transatlantique : "200.000 tonnes importées" de viande bovine américaine, "c’est 50.000 emplois en moins" (Interbev Bovins)

par Rédaction de France Info mardi 16 février 2016 16:12

Guy Hermouet, le président d’Interbev Bovins, une filière bovine française, s’est inquiété de la disparition d’une "grande partie de la production viande bovine" européenne en cas de signature du traité transatlantique de libre-échange, ce mardi sur France Info.

De nouvelles discussions sont prévues lundi prochain à Bruxelles entre la Commission européenne et le département du Commerce américain pour libéraliser au maximum le commerce entre les Etats-Unis et l’Europe.

Guy Hermouet a dénoncé "le déséquilibre dans la négociation entre les Etats-Unis et l’Europe, où la production n’est pas la même", citant aux Etats-Unis "les conditions déplorables de bien-être animal, l’utilisation des activateurs de croissance, des antibiotiques et des OGM qui sont interdits sur le sol européen."

"Ça crée un déséquilibre sur la filière alimentaire et une distorsion de concurrence énorme", a-t-il déploré, précisant que cela risquait de provoquer une "baisse de prix de plus de 5 euros du kilo de viande, ce qui ferait disparaitre une grande partie de la production viande bovine."

Le président d’Interbev Bovins a expliqué que selon les estimations des professionnels de la filière "200.000 tonnes importées" de viandes bovines américaine, c’est "50.000 emplois en moins" en Europe, "25.000 à 30.000 exploitations d’élevage qui vont disparaitre, aussi tout ce qui tourne autour de la transformation et de la distribution."

Il a également ajouté que "c’est ne plus apporter au consommateur une sécurité sanitaire et une sécurité de qualité du produit."