Tiers payant partiellement retoqué : "C'est une semi-victoire" (Jean-Paul Ortiz, CSMF)

par Rédaction de France Info jeudi 21 janvier 2016 22:33

Le Conseil constitutionnel a retoqué partiellement jeudi le tiers payant généralisé d'ici 2017. Les Sages valident le dispositif pour la partie assurance maladie mais jugent la dispense, pour les patients, de l'avance de frais pour les complémentaires "pas suffisamment encadré" par la loi. Pour Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des Syndicats Médicaux Français (CSMF) "c'est une semi-victoire. (…) Le Conseil Constitutionnel nous donne raison." Invité de France Info jeudi soir, il a confirmé son rejet du dispositif : "Nous avons dit clairement que ce tiers payant généralisé nous n'en voulions pas et nous avons dit clairement que nous ne l'appliquerons pas", a-t-il insisté.

Jean-Paul Ortiz dénonce à travers ce dispositif "une dérive bureaucratique de notre métier". Favorable à un tiers payant social, il ne veut pas de sa généralisation : "Nous allons multiplier par dix les problèmes techniques de dysfonctionnement," explique-t-il. "Nous le voyons au quotidien dans nos cabinets." Jean-Paul Ortiz pense que la décision du Conseil Constitutionnel va se traduire par "un retard de la mise en place du tiers payant généralisé". Une partie du texte va devoir repasser par le Parlement.