Salles de shoot : Marisol Touraine donne son feu vert aux expérimentations

par Rédaction de France Info vendredi 25 mars 2016 09:42
Une salle de shoot située à Bâle, en Suisse
Une salle de shoot située à Bâle, en Suisse © MaxPPP

L'arrêté est paru vendredi matin au Journal officiel : l'expérimentation des "salles de consommation à moindre risque" va pouvoir commencer en France. Le ministère de la Santé l'autorise. Les villes de Paris et Strasbourg sont volontaires.

Marisol Touraine a donné son feu vert à l'expérimentation des "salles de shoot", selon un communiqué du ministère de la Santé, vendredi. "Toutes les conditions sont désormais réunies", assure la ministre, dont le texte précise les modalités à respecter. Dans ces espaces de consommation de drogue, encadrés par du personnel médical, il sera nécessaire de veiller à "éviter les infections, les surdoses mortelles et les autres complications sanitaires".

À LIRE AUSSI ►►► La "salle de shoot" parisienne sera adossée à l’hôpital Lariboisière

Accessibles uniquement aux majeurs, les salles de shoot en expérimentation devront aussi "permettre à ces usagers d’entrer en contact avec des professionnels du soin et de l’accueil médico-social", pour les inciter à se soigner. Enfin, l'objectif est également d'améliorer la situation pour les riverains, dans les quartiers où la toxicomanie de rue est très présente.

Inclure, plutôt qu'exclure

"Il ne s’agit en aucun cas de banaliser la consommation de drogues. Mais fermer les yeux face à telle une réalité sociale et sanitaire ne fera pas disparaître le problème. La France fait donc le choix d’inclure plutôt que d’exclure. D’accompagner,  plutôt que de stigmatiser", détaille Marisol Touraine.

Le mercredi 15 avril 2015

L'expérimentation de "salles de shoot" est prévue à Paris et Strasbourg en septembre 2016, pour une durée minimale de 3 ans. Dans ces salles ouvertes 7 jours sur 7 pendant quelques heures, chaque usager doit présenter à l'accueil le produit qu'il vient consommer.