Salaire du patron de PSA : "Cela mériterait des grèves générales" pour Philippe Poutou

par Rédaction de France Info mardi 29 mars 2016 14:31
Contrairement à Pierre Gattaz, Philippe Poutou refuse de voir dans l\\\'augmentation du salaire de Carlos Tavares une \\\"récompense\\\"
Contrairement à Pierre Gattaz, Philippe Poutou refuse de voir dans l'augmentation du salaire de Carlos Tavares une "récompense" © SAMSON-POOL/SIPA

Philippe Poutou, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) et candidat à l'élection présidentielle de 2017, a critiqué vivement ce mardi le quasi-doublement du salaire de Carlos Tavares, PDG du groupe automobile PSA.

Philippe Poutou, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) est revenu ce mardi sur France Info sur les 5,24 millions d'euros de salaire que s'est accordé Carlos Tavares, PDG du groupe automobile PSA. "Les patrons sont cyniques, provocateurs, ça mériterait des grèves générales, ça mériterait qu'il y ait une colère sociale."

"On nous dit que c'est la crise, et on voit bien qu'il y a des fortunes qui passent sous forme de dividendes pour des actionnaires"
— Philippe Poutou, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA)

"C'est partout pareil : partout, on nous impose des augmentations autour de 1%, ce n'est jamais possible d'augmenter les salaires, a affirmé le candidat à la présidentielle de 2017. On nous dit que c'est la crise, et on voit bien qu'il y a des fortunes qui passent sous forme de dividendes pour des actionnaires. C'est partout le même mécanisme : on voit bien que tout cet argent, c'est de l'argent volé. Aux salariés, d'une part, parce que ça se passe non seulement par des gels de salaires, mais aussi par des réductions d'effectifs, par des conditions de travail dégradées. Et puis c'est d'autre part du vol sur l'argent public. On peut considérer qu'une partie des exonérations de cotisations sociales va servir à remplir les poches des actionnaires ou des dirigeants" a ajouté le porte-parole du NPA.
 

"Cela mériterait des grèves générales, une colère sociale", Philippe Poutou porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA)

Une "récompense" pour Pierre Gattaz, "du pipeau" pour Philippe Poutou

Philippe Poutou refuse de voir dans cette augmentation une "récompense" de la réussite de Carlos Tavares, comme l'a fait ce mardi matin sur France Info le président du Medef Pierre Gattaz : "C'est évidemment du pipeau ! A ce moment-là, pourquoi ne remercie-t-on pas les salariés qui participent à tout ça ?" répond le candidat à la présidentielle.

A LIRE AUSSI ►►► Salaire de Tavares : "C'est l'écart des salaires qui est inacceptable" (Franck Don, délégué CFTC)