Salah Abdeslam : un nouveau mandat d’arrêt européen émis par les autorités françaises pour remplacer l’extradition (communiqué)

par Rédaction de France Info samedi 19 mars 2016 17:59, mis à jour le samedi 19 mars 2016 à 17h59

Le ministère de la Justice française a déclaré ce samedi dans un communiqué avoir émis "un nouveau mandat d’arrêt européen" à l’encontre de Salah Abdeslam suite à son interpellation à Moleenbeek (Belgique) ce vendredi.
"Cette procédure remplace, entre les Etats membres de l'Union européenne, la procédure d'extradition", précise le communiqué.
Elle serait "plus simple et plus efficace que l'extradition, puisqu'elle impose des délais brefs de traitement: la décision définitive sur la remise de Salah Abdeslam doit ainsi intervenir dans un délai de 60 jours à compter de son arrestation, ou 90 jours s'il devait exercer un recours devant une juridiction suprême."
Le refus de Salah Abdeslam "d’être remis aux autorités étrangères ne fait pas obstacle à l’exécution de la remise", ajoute également le ministère de la Justice. 
"Le parquet fédéral belge a annoncé qu'il allait notifier le mandat d'arrêt européen des autorités françaises à Salah Abdeslam très rapidement dans la journée. Il a été inculpé en Belgique, ce qui permettra de l'entendre rapidement sur les faits", conclut le communiqué.