Réseau djihadiste bruxellois : "Pendant des années, on n'a pas vu ou pas voulu voir" (spécialiste)

par Rédaction de France Info mercredi 16 mars 2016 19:00

L'opération antiterroriste menée mardi à Bruxelles - et qui s'est soldée par la mort d'un Algérien de 35 ans et la fuite de deux suspects - démontre une fois plus l'existence d'un foyer djihadiste dans la capitale belge.

Sur France Info, la journaliste au quotidien Le Soir Ludivine Ponciau estime que "pendant des des années on n'a pas vu ou pas voulu voir que la situation devenait problématique" dans certains quartiers bruxellois, "avec des jeunes paumés, sans perspective d'avenir, et qui se sont donc tournés vers la criminalité et vers l'Etat islamique". "Le simple fait de venir de Molenbeek était problèmatique pour trouver un emploi", ajoute-t-elle.

Ludivine Ponciau distingue ainsi une première vague de départs pour le djihad avec l'organisation salafiste Sharia4Belgium, créée en 2010 et dissoute en 2012, et dont le leader est actuellement en prison. "Ca a laissé des traces, et préparé le terrain à la nouvelle vague de départs de jihadistes".

Cette nouvelle vague de départ, explique-t-elle, s'est formée "entre des copains de quartier, qui se sont entrainés les uns les autres dans le radicalisme et ont formé un noyau implanté sur Molenbeek".