Réfugiés syriens : "Ankara va essayer de négocier une zone tampon" à la frontière

par Rédaction de France Info mardi 9 février 2016 08:12

Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen, a estimé ce mardi sur France Info que la Turquie "va essayer de négocier" une "zone tampon" à la frontière syrienne, afin d'accueillir les réfugiés syriens.

"Je pense qu'Ankara va essayer de négocier avec l'Union européenne et même avec Washington pour essayer de tracer une zone tampon entre la Syrie et la Turquie, et plutôt venir en aide à ces réfugiés à l'intérieur de la Syrie, et pas de la Turquie", a affirmé le politologue. Hasni Abidi a souligné que "la Turquie est arrivée à la limite de ses capacités d'accueil, on recense entre 2,5 et 3 millions de Syriens sur le territoire turc, ça fait beaucoup pour ce gouvernement, mais on sait que la Turquie ne peut pas les repousser, c'est le seul lieu d'accueil qui se profile aujourd'hui pour ces milliers de Syriens, et le seul point de ravitaillement pour les mouvements d'opposition", a ajouté le directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen.

Des dizaines de milliers de Syriens fuient actuellement la bataille d'Alep, le gouvernement turc dit craindre l'afflux de 600.000 réfugiés supplémentaires.