Pillage de Palmyre : "Le régime de Bachar porte une responsabilité énorme" (Maurice Sartre, historien)

par Rédaction de France Info lundi 28 mars 2016 12:45

"Le régime de Bachar porte une responsabilité énorme" dans le pillage des trésors de la cité antique de Palmyre, a déclaré ce lundi sur France Info Maurice Sartre, historien spécialiste du monde antique. L'armée syrienne, appuyée par la Russie, a repris cette ville inscrite au patrimoine mondiale de l'Unesco aux mains de Daech.

Pour Maurice Sartre, si Daech "a sûrement aggravé le phénomène", le pillage "a commencé dès 2013 au moment où Bachar a repris le contrôle de la ville aux rebelles" : "Il y avait eu beaucoup de pillages avant que Daech n'arrive, par exemple à la nécropole sud-est, où il y avait des tombeaux souterrains", a-t-il expliqué.

"Ce qui est dommage, c'est que la presse internationale ne s'est intéressée au pillage du patrimoine syrien et notamment de Palmyre que lorsque Daech s'est emparé" de la cité antique, a regretté Maurice Sartre, accusant le président syrien d'avoir "abandonné Palmyre à Daech volontairement pour des raisons strictement politiques" et d'avoir "choisi de la reprendre avec l'aide des Russes pour des raisons également politiques".

L'historien a toutefois souligné que le départ de Daech était une bonne nouvelle. Désormais, l'urgence est de "faire l'inventaire de ce qui a été pillé" ou détruit, a poursuivi Maurice Sartre. "Ce que l'on sait est ambigu : on a confirmation de ce qui avait été mis en scène par Daech, comme la disparation des temples de Bêl et de Baalshamin." Mais certaines informations sont "un peu plus rassurantes" : "Par exemple, le grand arc qui se trouve sur la colonnade a été défoncé au bulldozer. Les blocs sont là, on peut donc les remonter", a-t-il souligné.