"Parler de guerre de l'islamisme contre notre civilisation est une absurdité" (le sociologue Raphaël Liogier)

par Rédaction de France Info mercredi 23 mars 2016 23:35

L'identité des auteurs des attentats de Bruxelles se précise: deux des kamikazes ont été identifiés mercredi comme les frères Ibrahim et Khalid Bakraoui, deux voyous bruxellois déjà condamnés à des peines de prison. Sur France Info, le philosophe et sociologue Raphaël Liogier souligne que les auteurs des attaques de janvier et novembre 2015 en France ont très souvent eu le même parcours.

"Autant ceux qui partent en Syrie ont un profil extrêmement varié, qui peut aller de salafiste à fraichement converti, autant ceux qui commettent des attentats sur le sol français ont un profil commun: ils viennent quasiment tous du petit banditisme", note-t-il. "En général, ce sont des gens qui ont cherché à être des caïds mais qui ont raté leur carrière. C'est là dessus de Daech joue, contrairement à Al-Quaïda", poursuit le spécialiste du fait religieux et du djihadisme.

Cette porosité entre banditisme et djihadisme s'observait déjà pour le Gang de Roubaix dans les années 1990, à la différence, selon Raphaël Liogier, que ces derniers "s'étaient battus en Bosnie, avaient une vraie formation, une vraie cohérence".

Le philosophe estime également que le discours politique actuel est contre-productif. "On a tort de parler d'une guerre généralisée. Ca fait le jeu de la mise en scène dont a besoin Daech. Parler de guerre de l'islamisme contre notre civilisation est une absurdité qui ne sert pas du tout notre sécurité".