Opposition à la révision constitutionnelle : un problème d'''explication" pour Christophe Caresche (PS)

par Rédaction de France Info jeudi 11 février 2016 08:06

Christophe Caresche, député socialiste de Paris, proche de Manuel Valls, a mis jeudi sur France Info l'opposition d'une partie de la classe politique à la révision constitutionnel sur le compte d'un problème d'explication : "Il y a des incompréhensions, il y a des choses par rapport à cette réforme qui n'ont pas forcément été bien comprises et expliquées. Cette réforme fait partie d'une réponse globale [au terrorisme], il y a d'autres éléments, notamment le renforcement des services de police, de leurs moyens législatifs, je trouve qu'on n'a pas su suffisamment l'expliquer."

Le député a estimé qu'un effort de pédagogie pourrait permettre l'adoption du texte : "Les calculs, les arrière-pensées, font partie du jeu politique. Je pense qu'un certain nombre de choses peuvent être éclaircies, je ne désespère pas. Les '3/5e' [nécessaires pour une adoption au Parlement] sont, sur le papier, atteignables. Une révision constitutionnelle est toujours difficile, vous demandez à la majorité et à l'opposition de s'entendre sur un texte. Dans ce contexte-là, je trouve que l'adoption, finalement avec une majorité assez forte, est plutôt une bonne nouvelle, je pense que ça va permettre à la révision constitutionnelle de poursuivre son chemin."

"Ensuite, il y a ce débat qui me semble complétement artificiel et surréaliste, sur la nationalité : cette réforme ne menace pas le code de la nationalité, et, à gauche, on s'est embourbés dans un débat qui est un faux débat", a conclu Christophe Caresche.