Ondes gravitationnelles : "C’est une nouvelle astronomie qui démarre"

par Rédaction de France Info lundi 8 février 2016 17:32

Onde gravitaionnelle

Le mardi 09 février 2016

Lucas Guillemot, astrophysicien au CNRS et enseignant à l'université d'Orléans, a affirmé ce lundi sur France Info que la découverte de la preuve concrète des ondes gravitationnelles, issues de la formule de la relativité d’Albert Einstein, par un laboratoire américain, serait l’équivalent d’une "nouvelle astronomie qui démarre."

Il y a plus d’un siècle, Albert Einstein avait prédit l’existence des ondes gravitationnelles. Ces ondes sont émises par les trous noirs, le seul objet céleste qui reste mystérieux car ils ne renvoient pas de lumière contrairement aux planètes et aux étoiles. Mais un laboratoire américain affirme avoir mis au point un outil pour percevoir ces ondes, et donc les trous noirs.

Pour l’astrophysicien Lucas Guillemot, "cela ouvre en quelque sorte une nouvelle fenêtre sur l’étude de l’univers", ajoutant que jusqu’alors, "on avait l’habitude d’étudier l’univers par la lumière que l’on reçoit, par les particules que l’on reçoit…"

"Là on va pouvoir "observer" des trous noirs qui se déplacent aux confins de l’univers", s'est enthousiasmé l'astrophysicien. L’enseignant a également précisé que cela pourrait avoir à terme des conséquences sur notre quotidien: "Par exemple le système GPS repose fortement sur la relativité. Donc on peut trouver des applications concrètes", a-t-il affirmé.