Platini et Blatter vont saisir le TAS après l'annonce de leur suspension de six ans par la Fifa

football - fifa par Rédaction de France Info mercredi 24 février 2016 18:47, mis à jour le mercredi 24 février 2016 à 21h19
Les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel, par la commission des recours de la Fifa
Les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel, par la commission des recours de la Fifa © MaxPPP

Les suspensions de Joseph Blatter et Michel Platini ont été réduites de huit à six ans en appel, par la commission des recours de la Fifa. Les deux hommes ont annoncé dans la foulée qu'ils saisiraient le tribunal arbitral du sport pour contester cette décision.

Michel Platini et Joseph Blatter ont été suspendus ce mercredi six ans de toute activité dans le football par la FIFA. C’est deux ans de moins que la suspension prononcée, effective depuis le 8 octobre 2015.

La décision de la commission "partiellement" confirmée

"La commission d'appel de la Fifa, présidée par Larry Mussenden (Bermudes), a partiellement confirmé les décisions prises par la chambre de l'adjudication de la commission d'éthique les 17 et 18 décembre 2015 concernant respectivement Joseph S. Blatter et Michel Platini, dont les suspensions ont été réduites de huit à six ans", indique un communiqué.

Platini fera appel devant le tribunal arbitral du sport

Les avocats du président de l’UEFA ont immédiatement annoncé leur intention de faire appel devant le TAS (tribunal arbitral du sport), tandis que Joseph Blatter, "profondément déçu", a annoncé dans la foulé qu’il allait saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS), ultime juridiction sportive, pour contester sa suspension. "Je suis profondément déçu par la décision de la commission d'appel de la Fifa et bien sûr je vais saisir le TAS", pouvait-on lire ce mercredi soir dans un communiqué.

A LIRE AUSSI ►►► Condamné par la Fifa, Platini dénonce "une mascarade" et Platini suspendu, ce que la Fifa lui reproche

 

Une décision "insultante", "honteuse", un "déni de droit" 

Dans un communiqué envoyé à la presse mercredi soir, Michel Platini a dénoncé une décision "insultante, honteuse et un déni de droit", une décision "politique" prise par une "bureaucratie sans contre-pouvoir", "message de l’arbitraire et du cynisme de l’administration de la FIFA." "Les motifs retenus contre moi sont sans fondement, poursuit-il, construits de toutes pièces et surréalistes au regard des faits et des explications que j’ai données au cours de l’audience de la Commission des Recours." 

Une "cabale", un "scandale" 

Une dizaine de lignes plus loin : "J’irai jusqu’au bout de mon combat pour faire reconnaître mon innocence, être rétabli dans mes droits et déterminer qui sont les responsables de cette cabale. Si, comme je le pense, cette injustice profite à certains, alors cela s’appelle un scandale."

Joseph Blatter, président démissionnaire de la Fifa, et Platini, président de l'UEFA et qui a renoncé à briguer la succession du Valaisan, avaient été suspendus pour une durée de huit ans de toute activité liée au football le 21 décembre par la commission d'éthique de la Fifa.