Michel Janssens (MSF) : "Les migrants échoués à Calais sont désespérés"

par Rédaction de France Info vendredi 4 mars 2016 08:04

"On a tenté de les dissuader…En vain", a réagi ce vendredi matin sur France Info Michel Janssens, chef de mission pour Médecins du Monde (MSF) à Calais. Mercredi et jeudi, plusieurs migrants iraniens se sont cousus la bouche pour protester contre le démantèlement de la partie sud de la jungle.

"C’est une petite mutilation, a rassuré Michel Janssens qui a précisé que des médecins avaient ensuite soigné les migrants. Le plus compliqué à gérer ce sont les grèves de la faim entamées par certains", a ajouté Michel Janssens.

"Les migrants échoués à Calais sont désespérés. La goutte qui a fait déborder le vase a été le démantèlement forcé de la partie sud de la jungle avec un dispositif policier impressionnant. Les personnes concernées ont une heure pour dégager. Cette pression policière pousse à des actes de désespoir de ce type. C’est un acte qu’ils revendiquent comme un acte politique pour répondre à la discrimination dont les migrants sont victimes en Europe actuellement", a expliqué ce responsable de MSF.

"Le démantèlement du bidon ville était une chose à faire car ils vivaient dans de mauvaises conditions. En revanche, la réponse matérielle de les mettre au chaud et au sec n’est pas suffisante. Ce qu’ils veulent c’est le droit d’exister en obtenant des papiers et de ne pas être traités comme des apatrides."

La Grande-Bretagne a annoncé jeudi le déblocage d'une enveloppe de 22 millions d’euros à la France pour gérer la crise des migrants à calais. Selon Michel Janssens, cette somme servira à "mettre plus de clôtures et plus de police. La répression augmente et cela poussera encore plus de gens à aller vers la clandestinité".