Lourdes pertes pour Areva : "La fin d'une histoire" (Philippe Chalmain)

par Rédaction de France Info vendredi 26 février 2016 12:37

Les très mauvais résultats enregistrés en 2015 par Areva sont le résultat d'une succession d'erreurs et de mauvais choix, estime sur France Info l'économiste Philippe Chalmain : "C'est la fin d'une histoire. Le modèle sur lequel s'était développé Areva qui était d'être présent à tous les stades du nucléaire de la mine à la fin des centrales, ce modèle-là est terminé".

Pour Philippe Chalmain, l'ancienne patronne Anne Lauvergeon a une part de responsabilité importante dans cet échec : "C'est sous sa responsabilité que ce modèle d'intégration totalement verticale a été développé et c'est sous sa responsabilité qu'a été signé le contrat finlandais". Le report de la mise en service de l'EPR finlandais, désormais prévue fin 2018, a déjà causé au géant du nucléaire 5,5 milliards d'euros de pertes.