Loi travail : la concession sur les apprentis est "indispensable" mais "ne suffira pas à dégonfler la contestation" (UGICT-CGT)

par Rédaction de France Info jeudi 10 mars 2016 08:57

Le gouvernement est prêt à abandonner l'allongement du temps de travail des apprentis, l'une des mesures controversées du projet de loi El Khomri. Une concession révélée par France Info et confirmée par la ministre du Travail. "C’est indispensable, c’était super grave d’augmenter le temps de travail des moins de 18 ans, a réagi la secrétaire général adjointe de l'UGICT-CGT (cadres), Sophie Binet, sur France Info ce jeudi matin. Le texte prévoit d'allonger leur temps de travail à 40 heures par semaine, contre 35 actuellement, et à 10 heures par jour, contre 8 maximum aujourd'hui.

"Les apprentis de moins de 18 ans sont des enfants qui ont besoin d’être protégés pour qu’ils aient le droit à du temps de loisir de repos", a estimé Sophie Binet.

Mais la secrétaire général adjointe de la UGICT-CGT a fini par dire que cette concession ne suffira pas "à dégonfler la contestation, ça c’est certain parce que s’il n’y avait que ça comme problème dans ce projet de loi, ça se saurait".

La ministre du Travail a confirmé jeudi matin les deux concessions du gouvernement révélées France Info sur un abandon de l'allongement du temps de travail des apprentis et une surtaxation des CDD.