Le préfet du Var autorise l'ouverture "à titre provisoire" de la mosquée de Fréjus

par Rédaction de France Info vendredi 22 janvier 2016 10:48
La mosquée de Fréjus
La mosquée de Fréjus provisoirement ouverte © maxPPP

Le préfet du Var a annoncé vendredi matin avoir pris un arrêté autorisant l'ouverture "à titre provisoire" de la mosquée de Fréjus, qui est au cœur d'un conflit entre l'association qui la gère et la municipalité FN de la ville. "J'ai une injonction du Conseil d'Etat. Je me suis exécuté" a expliqué le préfet sur France Info. Désormais David Rachline ne peut donc plus s'opposer à cette ouverture.

"J'ai pris moi-même l'arrêté d'ouverture, précise le préfet Pierre Soubelet au micro de France Info. Le maire était censé le prendre, il ne l'a pas fait, je l'ai donc fait à sa place sur ordre du Conseil d'Etat." Cette décision est provisoire, la justice devra trancher dans les semaines qui viennent sur le fond.

"J'ai une injonction du Conseil d'Etat. C'est un ordre pour un préfet. Je me suis exécuté" (préfet du Var)

Mardi, le Conseil d'Etat avait enjoint le préfet du Var de se substituer dans les 72 heures au sénateur-maire FN de Fréjus David Rachline pour autoriser l'ouverture provisoire de cette mosquée. 

A LIRE AUSSI ►►► Fréjus : le Conseil d’Etat ordonne au préfet d’autoriser l’ouverture provisoire de la mosquée

"David Rachline s'oppose à cette ouverture pour des raisons de doutes sur la légalité du permis. Tout cela va être tranché par le justice dans le mois qui vient et nous verrons alors ce qu'il convient de faire" a précisé le préfet. En novembre 2015, le procureur de la République de Draguignan avait lui-même requis la démolition de cette nouvelle mosquée en raison d'une fraude dans l'obtention du permis de construire. Le jugement du tribunal de Draguignan doit être rendu le 26 février.