"L'EPR est une impasse économique, industrielle et commerciale" (Jean-Vincent Placé/secrétaire d'Etat)

par Rédaction de France Info lundi 7 mars 2016 09:02

Alors que le directeur financier d'EDF a démissionné en désaccord sur la faisabilité de construire deux réacteurs nucléaires EPR à Hinkley Point en Angleterre, Jean-Vincent Placé a estimé lundi sur France Info que l'EPR est "une impasse économique, industrielle et commerciale" .

"C'est d'ailleurs assez triste qu'il faille cette démission du directeur financier [d'EDF] pour que l'on se rende compte de ce que nous disons depuis près de 15 ans sur la situation industrielle, économique de l'EPR", a estimé l'ancien membre d'Europe Écologie-Les Verts. "Je le dis et je l'assume. Triplement du coût de Flamanville, le réacteur finlandais on ne sait pas où on en est (...) et la fuite en avant à Hinkley Point, sur un sujet aussi lourd, doit interroger la stratégie d'EDF".

Le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification a estimé que "cet argent, ces milliards seraient bien mieux utilisés sur les énergies renouvellables, bien mieux sur la recherche et développement, et bien mieux sur un environnement qui tout à la fois permette de maîtriser la consommation énergétique, de réduire la part du nucléaire et d'aller beaucoup plus vite sur les énergies renouvelables".