L'Eglise de scientologie reste autorisée en Belgique : "incompréhension" en France du président de la Miviludes

par Rédaction de France Info vendredi 11 mars 2016 18:50

Après 18 ans d'enquête, la justice belge a rejeté toutes les poursuites visant l'Eglise de scientologie, pourtant considérée comme une secte par plusieurs pays.

"C'est l'incompréhension et une grande déception" a réagi vendredi sur France Info Serge Blisko, président de la Miviludes, mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.

"Ce qui est étonnant, souligne l'ancien député, c'est que la scientologie a été condamnée définitivement par la Cour de cassation en France en 2013 pour les mêmes faits: exercice illégal de la pharmacie et escroquerie en bande organisée".

Pour autant la scientologie arrive à perdurer dans l'hexagone grâce à la "multiplicité des structures: vous avez le Celebrity center, une société d'édition, une librairie, donc c'est compliqué pour la justice française de demander une dissolution". Il explique aussi que l'organisation se cache également derrière des "structures satellites", comme Narconon, censée lutter contre la drogue, ou le Comité des citoyens pour les droits de l'homme.

La scientologie revendique 45.000 adeptes français. Ils sont en réalité "beaucoup moins" selon Serge Blisko. "Aussi bien en France qu'aux Etats-Unis, la scientologie est en crise", visée par de nombreux procès.