L'assistance vidéo autorisée à titre expérimental par la FIFA dans quatre cas, selon un cadre de la Fédération française de football

par Rédaction de France Info samedi 5 mars 2016 15:55

Le "protocole précis ne lui est pas encore parvenu", mais Eric Borghini, membre du comité exécutif en charge de l'arbitrage vidéo à la Fédération française de football, confirme ce samedi sur France Info l'autorisation par la FIFA, à titre expérimental, de l'assistance vidéo. Et ce, à partir de la saison prochaine et pour deux ans. Cette autorisation concerne quatre cas, selon Eric Borghini : "Le but marqué, les cartons rouges, les penalties, l'erreur sur l'identité d'un joueur."
Le hors-jeu n'est pas concerné, car selon lui, "la FIFA veut aller très progressivement et laisser intact l'appréciation libre de l'arbitre".
Il s'agit bien de pouvoir effectuer des vérifications purement techniques. Dans le cas d'un penalty, par exemple, il ne s'agit pas "de discuter de la faute en elle-même, mais de savoir si elle a eu lieu à l'intérieur ou à l'extérieur de la surface de réparation".
Interrogé sur la sérénité des arbitres sur le terrain, Eric Borghini considère que cette nouvelle mesure constitue "un plus pour eux".