L'arrestation de Salah Abdeslam, "pas une surprise" pour Roger Marion

par Rédaction de France Info samedi 19 mars 2016 07:47

L’arrestation de Salah Abdeslam n’est "pas une surprise" affirme ce matin sur France Info Roger Marion, l’ancien chef de la division nationale anti-terroriste de la direction centrale de la police judiciaire.
Pour Roger Marion, cette arrestation est plutôt "l’aboutissement de longues recherches qui ont été conduites depuis les événements du 13 novembre, dans le cadre de la coopération franco-belge."
Le plus urgent pour Roger Marion, cela va être d’entendre Salah Abdeslam. "Il faut établir son cursus meurtrier depuis le 13 novembre, et surtout son parcours depuis les attentats. Car il s’agissait sans doute d’un repli sur des bases arrières, en vue sans doute de commettre d’autres attentats".
Mais toutes ces questions vont devoir attendre puisque que, Roger Marion l’indique, dans un premier temps les enquêteurs belges ne vont pouvoir interroger le terroriste présumé que sur les faits qu’on lui reproche en Belgique. Et il faudra attendre une éventuelle extradition en France pour pouvoir l’entendre sur les faits les plus graves : les attentats de Paris de novembre.
Reste un certain nombre de questions pour cet expert en terrorisme "Le fait qu’on n’ait pas pu déceler cette cellule logistique basée en Belgique avec toutes les connexions à l’étranger et dans notre pays, ça pose un véritable problème".
Cet ancien chef anti-terroriste pointe également du doigt les défaillances des services de renseignement, et pas seulement belges "quand on fait une nouvelle loi sur le renseignement, quand on investit depuis des années sur le renseignement mais qu’on arrive à subir ces attentats autant meurtriers, c’est une horreur pour notre pays." La solution ce serait donc de "restructurer les services, il faut qu’il y ait une véritable coordination, il faut qu’il y ait un leader, un patron."