Yves Guéna, la mort d'un des derniers barons du gaullisme

par Yannick Falt jeudi 3 mars 2016 10:28
Yves Guéna
Yves Guéna en juin 2013 lors d'une cérémonie au Conseil constitutionnel © maxPPP

L'ancien ministre gaulliste Yves Guéna est mort cette nuit à Paris à l'âge de 93 ans. François Hollande a salué la mémoire d'un homme d'Etat "qui partageait l'idée que la France n'est grande que lorsqu'elle est portée avec ardeur et conviction".

Yves Guéna, c'est la France chevillée au corps. Comme résistant d'abord à 17 ans quand il gagne l'Angleterre dès le 19 juin 40, au lendemain de l'appel du général de Gaulle. Un combat avec les Forces Françaises Libres qui le mène notamment en Egypte et en Libye avant de participer au Débarquement avec la 2e DB. Comme fidèle serviteur de l'Etat ensuite après avoir intégré la première promotion de l'ENA en 1947. Yves Guéna multiplie ensuite les mandats électoraux. Député, maire de Périgueux, conseiller général, sénateur. Il collectionne aussi les portefeuilles de ministres aussi, sous de Gaulle puis Pompidou. Postes et Télécommunications, Information, Transports, Industrie... Il devient président du Conseil constitutionnel de 2000 à 2004 entre Roland Dumas et Pierre Mazeaud. Yves Guéna a présidé depuis l'Institut du Monde Arabe, la Fondation de la France Libre, la Fondation et l'Institut Charles de Gaulle. 
 

Yves Guéna habitait Chantérac en Dordogne. Selon France Bleu Périgord, une cérémonie officielle devrait avoir lieu prochainement aux Invalides.

A LIRE AUSSI ►►► François Hollande salue la mémoire d'Yves Guéna : "Un homme d'Etat qui a aimé la France et qui l'a servie avec ferveur"