Jean Jouzel (climatologue) : "Un hiver doux est favorable à la prise de conscience mais quel que soit le mois il faut garder le cap"

par Rédaction de France Info vendredi 4 mars 2016 08:23

"L’hiver est quasiment un degré plus chaud par rapport à l’ancien record en établi en 2013/2014", a déclaré ce vendredi matin le climatologue Jean Jouzel sur France Info. Les températures enregistrées aux mois de décembre et de janvier en France ont en effet battu des records. Il a fait en moyenne 8 degrés contre 5,5°C lors d’un hiver habituel.
Ces chiffres au niveau mondial ne sont pas encore sortis, mais selon Jean Jouzel, "une partie de l’Amérique, de la Russie et de l’Arctique, seront aussi très touchées par cette douceur hivernale". L’ancien vice-président du GIEC, le groupe d’experts sur le climat, a expliqué ces températures mondiales par le phénomène El Niño, qui se caractérise par des températures anormalement élevées de l'eau dans la partie Est de l'océan Pacifique Sud. En France, ces températures élevées en hiver s’expliquent par la persistance des vents d’ouest et de sud-ouest.
Selon Jean Jouzel, "un hiver doux est favorable à la prise de conscience mais quel que soit le mois il faut garder le cap sur la lutte contre le réchauffement climatique". Il précise toutefois "qu'il ne faut pas regarder ce réchauffement au jour le jour, il faut le regarder d’une manière plus globale à sur une échelle de dix ans". Pour le climatologue, les hivers prochains ne seront pas forcément chauds, ils pourront redevenir, comme par le passé, rigoureux".
"Il est important de maintenir la pression au niveau français. Il faut mettre en œuvre rapidement la loi sur la transition énergétique comme il faut mettre en œuvre rapidement l’accord obtenu à la COP21". En décembre à Paris, les Etats sont tombés d’accord pour limiter "bien en deçà de 2°C" le réchauffement planétaire et de s'efforcer de "limiter cette augmentation à 1,5°C".